Economy

Le Maire veut briser le « vortex » de l’inflation alimentaire d’ici l’automne

  • Le Maire : La croissance économique reste forte
  • Le Maire: Réunion la semaine prochaine pour répondre aux inquiétudes sur l’inflation

PARIS (Reuters) – Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré mercredi qu’il rencontrerait les détaillants et les fournisseurs la semaine prochaine pour discuter des moyens de briser la « spirale » de l’inflation des prix alimentaires d’ici l’automne, une préoccupation majeure des personnes à court d’argent. consommateurs.

Le Maire a également déclaré à la radio France Info que la croissance économique restait forte en France malgré les récentes grèves et manifestations contre la législation du président Emmanuel Macron visant à porter l’âge de la retraite de deux ans à 64 ans.

Les détaillants alimentaires français et leurs fournisseurs ont convenu d’une augmentation moyenne des prix de 10 % lors des négociations annuelles en mars, ce qui, selon les deux parties, était nécessaire pour couvrir les coûts de production plus élevés.

Depuis lors, Le Maire a appelé à plusieurs reprises les deux parties à rouvrir les négociations pour s’assurer que la récente baisse des prix de gros alimentaires mondiaux se répercute sur les consommateurs. Le Maire a même menacé d’agir s’ils ne répondaient pas à ses appels.

Le taux d’inflation global de la France est passé de 5,7 % en mars à 5,9 % en avril. Le niveau d’inflation français s’est établi à 6,9 %, tel que mesuré par l’indice des prix à la consommation harmonisé de l’UE.

Le gouverneur de la Banque de France et membre de la Banque centrale européenne, François Villeroy de Gallau, a déclaré le mois dernier qu’il s’attendait à ce que l’inflation des prix alimentaires commence à se calmer au second semestre de cette année.

READ  La Turquie retirée de la liste rouge de la France pour COVID-19

Commentant l’impact des récentes grèves contre la réforme des retraites sur l’économie française, Le Maire a également déclaré : « Il n’y a pas d’impact significatif des protestations sociales… La croissance française reste forte. »

Le mois dernier, les données de l’agence de statistiques Insee ont montré que le produit intérieur brut avait augmenté de 0,2% au premier trimestre après un quatrième trimestre plat, soutenu par la consommation des ménages, qui était stable après une baisse de 1% au cours des trois derniers mois de 2022.

Reportage de Dominique Vidalon. Montage par Richard Love

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer