World

Le Grand Conseil fidjien des chefs revient après 16 ans d’absence

Il y a un air d’excitation autour des iTaukei (peuple indigène) des Fidji cette semaine alors que leurs chefs traditionnels se rencontrent pour la première fois en 16 ans.

Plus de 2 000 personnes, dont la haut-commissaire néo-zélandaise Charlotte Darlow, se sont réunies mercredi sur l’île principale de Bau – à environ 35 kilomètres de la capitale Suva – pour l’inauguration du Grand Conseil des chefs, Boss Levu Vakatoraga.

Pau a accueilli la dernière réunion des présidents en 1982, à laquelle feu la reine Elizabeth II et le prince Philip ont assisté lors d’une visite royale aux Fidji – la dernière réunion du couple.

Dans son discours, le chef des Fidji, Ratu William Katuniferi, a appelé les chefs à « servir le peuple, pas à être servis ».

En savoir plus:
* « Ne paniquez pas »: les Fidjiens rassurés après des arrestations très médiatisées
* Le vice-Premier ministre rejoint la première mission commerciale internationale des Fidji en Nouvelle-Zélande
* Bainimarama, Rabuka derrière le coup d’État de 2000, selon un avocat fidjien
* Les Fidji suspendent la police et les chefs de prison et mettent fin aux contrats de travail de sécurité chinois

Les dirigeants coloniaux britanniques ont créé le Conseil suprême des chefs ou GCC en tant qu’organe consultatif en 1876 – deux ans après la cession des Fidji à la reine Victoria.

Mais en avril 2007, le conseil a été suspendu en raison d’une relation irréaliste avec le gouvernement militaire de Frank Bainimarama, arrivé au pouvoir par un coup d’État en décembre 2006.

Des équipes de danse des communautés iTaukei, indiennes et kiribati de Fidji se produisent lors de la réunion d'ouverture du Haut Conseil des chefs sur l'île de Bau.

fourni

Des équipes de danse des communautés iTaukei, indiennes et kiribati de Fidji se produisent lors de la réunion d’ouverture du Conseil suprême des chefs sur l’île de Bau.

Le CCG a été officiellement aboli par décret en mars 2012. Le bâtiment a été détruit par un incendie fin 2019 et le gouvernement a déclaré qu’il était prévu de reconstruire la maison de réunion.

READ  le pape, sur l'avis d'un médecin, de sauter une bénédiction publique du dimanche ; Le chirurgien dit que la récupération est tout à fait normale

Les Fidji célèbrent également la Journée Ratu Sukuna cette semaine. Le regretté Ratu Sir Lala Sukuna, un dirigeant de haut rang, était l’architecte des Fidji modernes.

Les chefs, a déclaré Rato William, sont « maintenant mis au défi de se décider en tant que chefs traditionnels pour protéger et faire progresser l’inclusivité et la collaboration ».

Le président a appelé à l’unité au sein du Conseil des chefs, affirmant qu’il y a des défis et des changements à venir.

Nous sommes des chefs à part entière – nous avons des sujets, nous sommes les héritiers de notre terre, de notre mer, de notre flore et de notre faune.

Lorsque nous nous réunissons, nous portons avec nous les espoirs et les besoins de notre peuple et de notre terre qui dépendent de notre vision pour unifier nos sages délibérations qui mèneront à des décisions globales qui incluent tout ce que nous apprécions en tant que peuple et nation.

Le CCG devrait se concentrer sur deux principes : Nous devons être conscients de la présence de ceux qui remettront en question le statu quo. et deuxièmement, encourager notre peuple à travailler ensemble pour notre progrès en tant que peuple, où personne n’est laissé pour compte », a déclaré Ratu William.

Le roi fidjien du sprint Ratu Banuf Tabacaukoro était le porteur de la coupe Kava lors de l'ouverture du Grand Conseil des chefs sur l'île de Bau mercredi.

Gouvernement des Fidji

Le roi fidjien du sprint Ratu Banuf Tabacaukoro était le porteur de la coupe Kava lors de l’ouverture du Grand Conseil des chefs sur l’île de Bau mercredi.

Le président du Bau, Turaga Bale na Vunivalu na Tui Kaba, Ratu Ibenisa Siru Cakobau, a déclaré que l’inauguration du CCG marquait un nouveau départ pour le peuple fidjien.

READ  «Comportement inacceptable»: des bagagistes australiens filmés en train de jeter des sacs sont pillés

Ratu Ebenisa, du nom de son arrière-grand-père et unique roi des Fidji, a été installé chef de la tribu à Bau et chef de la confédération Kupuna le 10 mars.

Le ministre des Affaires étrangères Nanaya Mahuta s’est rendu à Pao le 17 mars, devenant le premier haut responsable à rencontrer Funivalu.

Mahuta (Ngāti Maniapoto et Ngāti Manu) a présenté Ratu Ibeniza comme un simple pounamu (pattu de pierre verte, massue).

Les Fidjiens partagent une relation culturelle profonde avec le peuple maori, a déclaré Ratu Ebenisa, « une relation qui remonte à la période où leurs ancêtres maoris se sont rendus à Huaiki et ont été forcés de trouver refuge sur l’île de Bau après qu’un événement malheureux a rencontré un waka takeitimo (canoë). »

Mahuta a déclaré que c’était « un honneur et un privilège » de se rendre sur l’île de Bau et de rencontrer Ratu Ebenisa.

Mahuta a posté sur sa page Facebook, ce qui se traduit par : « Honneur, gloire et paix à de nombreuses personnes sur terre dont les bienfaits sont pour tous. Amen.

«Ce qui a rendu cette visite particulièrement spéciale, c’est que la dernière fois que quelqu’un de la maison a visité l’île, c’était lorsque feu Te Arikinoye et Watumwana ont assisté aux funérailles de feu Ratu Sir George Cakobau (père de Ratu Ebenisa).

La ministre des Affaires étrangères Nanaya Mahuta et le président suprême des Fidji Ratu Ebenisa Cakobau lors de sa visite culturelle sur l'île principale de Bau en mars.

Haut-commissariat de Nouvelle-Zélande

La ministre des Affaires étrangères Nanaya Mahuta et le président suprême des Fidji Ratu Ebenisa Cakobau lors de sa visite culturelle sur l’île principale de Bau en mars.

« Pao a une histoire, et vous pouvez sentir la présence des ancêtres sur terre et le mana de l’existence et de la connexion principalement.

READ  Le propriétaire d'un restaurant à Auckland a détruit un deuxième incendie en cinq semaines

« Nous avons eu une cérémonie de kava, prononcé des discours, échangé des cadeaux avec un moment informel pour apprendre le rôle du Conseil suprême des chefs sous le nouveau gouvernement. » Vinaka Vakalevu [thank you]dit Mahuta.

Le Premier ministre fidjien Sitiveni Rabuka a déclaré que les relations du pays avec Aotearoa avaient été renforcées après la visite de Mahuta à Bau.

Lors de sa première session mercredi, le conseil a accepté de rétablir la politique de répartition des loyers avec le iTaukei Land Trust Board (TLTB).

Cette politique a été supprimée par le premier gouvernement précédent des Fidji en 2011, qui a introduit une «répartition égale des loyers». Ensuite, chaque mutaqli individuel ou unité de terre recevait le même montant de loyers, quel que soit son statut.

Le ministre fidjien des affaires iTaukei, Ifereimi Vasu, a déclaré aux journalistes que la nouvelle politique – à un taux réduit – verrait le conseil d’administration d’iTaukei, qui supervise tous les baux locaux, prendre les frais en livres à 10%, les fonds restants étant distribués à 5 % pour Turaga iTaukei (chefs de village), 10 % pour Toraga Kali (anciens du village), 15 % pour Toraga ni Matakali (chef de clan) et 60 % à partager également entre les membres restants de l’unité propriétaire.

Les festivités marquant le retour du Conseil des Chefs et de la Journée Rato Sukuna devraient se terminer lundi.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer