Top News

La France restitue les anges de marbre volés à l’église d’Italie en 1989

ROME (Associated Press) – Un collectionneur d’art britannique qui a acheté une paire d’anges en marbre du XVIIe siècle dans un magasin d’antiquités de Naples il y a deux décennies a rendu du « mastic » ailé à la police de l’art italienne après avoir appris qu’ils avaient été volés dans l’église.

La police de l’art italienne, Carabinieri, a déclaré que le collectionneur anonyme avait tenté de revendre les anges dans un magasin d’antiquités à Avignon, en France, avant son déménagement prévu de la France au Portugal lorsque la police de l’art française les a signalés comme des objets potentiellement volés.

La police italienne des arts a déclaré mardi que des anges, décorés de vignes et de fruits à feuillage stratégiquement placés, avaient été volés dans la basilique Saint-Sébastien de Guardia Sanframondi, au nord-est de Naples, le 13 décembre 1989. La police a déclaré que le collectionneur l’ignorait. Montrez l’origine des anges et ramenez-les sans aucun combat légal.

Mardi, ils ont été officiellement remis à l’Italie lors d’une cérémonie à l’ambassade de France.

Dans un communiqué, les carabiniers ont noté que les églises de la région ont fait l’objet de nombreux vols après le tremblement de terre d’Irbinia en 1980 qui a dévasté de vastes pans du sud de l’Italie.

La police a indiqué qu’un autre groupe d’anges, signalé de la même manière dans la base de données des carabiniers, avait récemment été renvoyé dans une autre église Guardia Sanframondi après qu’il se soit trouvé dans un magasin d’antiquités à Milan et qu’il ait été identifié par le pasteur de l’église.

READ  EN DIRECT - "Mon équipe est traumatisée": après l'attentat à Paris, l'agence des lignes Premiers déménagera probablement

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer