Economy

La France ouvre un nouveau campus d’entreprises pour contrer les cyberattaques

La France rassemble les meilleurs experts en cybersécurité dans le quartier d’affaires de La Défense à Paris, réunissant des start-ups et des noms connus pour lutter contre le fléau du piratage, a déclaré mardi 15 février le ministre français des Finances, Bruno Le Maire.

Les cyberattaques sont devenues la préoccupation numéro un des plus grands dirigeants d’entreprises du monde, selon une enquête de PricewaterhouseCoopers, et leur nombre et leur sophistication croissants pourraient porter atteinte à la souveraineté du pays, selon les dirigeants français.

« La France (…) ne veut pas dépendre des étrangers », a déclaré Le Maire lors de la cérémonie d’ouverture. « Vous voulez être indépendant dans les technologies de pointe. »

Le projet s’est inspiré d’un site similaire en Israël, CyberSpark, qui a servi de modèle à Michel van den Berghe, responsable du French Campus Cyber.

Le campus sera une base pour les cyber startups et les experts de certaines des plus grandes sociétés cotées du pays telles que LVMH, L’Oréal et les plus grandes banques.

« Pour une startup, être dans le même bâtiment que les plus grandes entreprises qui peuvent mettre leurs solutions dans leur catalogue est un formidable accélérateur », a déclaré Van Den Berghe.

Campus Cyber ​​peut accueillir 1800 personnes. Il est géré par une société détenue et financée à 44 % par l’État français, le reste du capital étant réparti entre environ 90 organisations, dont les principales sociétés du pays dans ce domaine : Orange, la société de défense Thales, l’éditeur de logiciels Supra Stria, et cabinets de conseil en informatique Atos et Capgemini.

READ  La CGT se retire des négociations sur mille départs volontaires

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer