Economy

Une fillette de 10 ans lance sa propre entreprise de boulangerie – puis reverse la moitié des bénéfices à des œuvres caritatives de Staten Island | C’est une bonne nouvelle !

STATEN ISLAND, NY – Avec un nom comme Maddison French, ça doit être bien !

Ce garçon de 10 ans est créatif, énergique et fort. Et elle a les références pour le prouver !

Rencontrez Madison

PS 56 5e niveleuse aime faire des biscuits. À tel point qu’elle a porté son talent – ainsi que sa passion pour aider les moins fortunés – à un autre niveau.

Madison French, une entrepreneuse de dix ans, montre une pancarte pour son entreprise Maddie’s Sweet Treats. (Avance de Staten Island / Jason Paderon)Jason Padron

« Tout a commencé il y a un peu plus d’un an, raconte l’enthousiaste résidant de Rossville. « Quand le monde n’était pas que des arcs-en-ciel et des princesses, je voulais trouver un moyen de faire du monde un meilleur endroit où vivre. J’ai pensé. ‘Qui n’aime pas les bonbons?’ Alors je suis allé voir tous ceux que je connaissais et j’ai dit eux, je voulais commencer à faire des biscuits et créer une entreprise commerciale « .

Avec un double devoir, Maddie a discuté de l’idée de créer son logo original avec ses parents, Ilana et Niles.

Sous la direction de sa mère, elle a testé les eaux avec une petite boutique dans un café local et son entreprise a décollé à partir de là.

En plus des cookies, Maddie prépare des brownies et des cupcakes.

J’ai donc décidé de nommer la quête Maddy’s Sweet Desserts, et la jeune boulangère de la Rive-Sud ferait sa magie en créant des menus et un logo.

Maddy dit qu’elle savait qu’elle devait avoir un logo distinctif sur les sacs – quelque chose d’accrocheur – pour que tout le monde puisse facilement identifier son travail.

READ  'Appelle mon agent!' L'humain fait un tour dans le show business

Maddy qualifie son entreprise de « Produits faits maison pour une bonne cause » et fait passer le mot par le biais d’explosions sur Facebook et de bouche à oreille.

Après avoir payé la facture des ingrédients, qui étaient tous frais, Maddie a ensuite fait don de 45% de ses bénéfices à une association caritative.

« Ma mère est ma directrice des médias sociaux et la personne numéro un à côté de moi », dit Maddie, avant d’ajouter qu’à ce jour, elle a fait don de plus de 3 000 $ à diverses organisations, dont l’hôpital pour enfants St. Jude. Et ce mois-ci, ECHO a été l’association caritative locale à bénéficier des actes de gentillesse de Maddy.

Madi français

Maddie French s’adresse aux membres du conseil d’administration d’ECHO. (avec la permission / ECHO)Progrès de Staten Island

« Nous avons fait don de 555 dollars à l’Office humanitaire de la Communauté européenne », a-t-elle déclaré, « je recommence chaque mois et je le fais pendant quatre semaines. Et je fais exploser des pop-ups une fois par semaine. »

Maddie’s Sweet Treats a remis à Children’s Emergency Aid un chèque de 555 $ lors de la réunion du conseil d’administration de l’organisme en novembre. ECHO est une organisation basée à Charleston qui offre une aide financière aux enfants et aux familles en situation de crise médicale.

« Et à l’âge de 10 ans, elle s’est lancée dans sa propre mission philanthropique pour donner une grande partie des bénéfices de la vente des cookies à des organisations caritatives locales », a déclaré Sebastian Angelico, fondateur et président d’ECHO.

Madi français

Maddie French, 10 ans, au centre, avec les membres du conseil d’administration d’ECHO (Autorisation/ECHO)Progrès de Staten Island

Il a ajouté : « Madison est une jeune femme incroyable qui a vraiment compris ce que donner signifie à un si jeune âge. » « Nous tenons à remercier Maddison et ses parents, Niles et Ilana, d’avoir choisi ECHO comme bénéficiaire de leur don. »

READ  Vous pouvez commander des boîtes de délicieuses pâtisseries françaises vietnamiennes de New York directement sur Instagram

En savoir plus sur Madi

Après avoir mis en commun ses revenus et collecté les dépenses, y compris les ingrédients frais, les sacs, les logos et les autocollants, elle a fait don du montant restant à une association caritative.

Madi français

Madison French, une entrepreneuse de dix ans, montre les bonbons de Maddy. (Avance de Staten Island / Jason Paderon)Jason Padron

Elle a dit: « Parfois, nous servons de la nourriture. » « Nous sommes également spécialisés – nous accueillons des événements de vacances, des fêtes d’anniversaire… »

Maddie dit qu’elle essaie de cuisiner deux fois par semaine et qu’elle part pendant les vacances.

« Nous faisons aussi des bols à biscuits pour les vacances. Et chaque mois, je choisis un organisme de bienfaisance différent. En mars, nous préparons des biscuits pour la Saint-Patrick, dit-elle. « Nous essayons de rendre tout le monde heureux. Parce que les organismes de bienfaisance font de grandes choses. Ma mère est membre du conseil d’administration du camp de jour Sunrise au JCC.

Je pensais que les scones aux pépites de chocolat de Maddie étaient ses meilleures ventes, ses favoris personnels sont les scones à la citrouille avec de la crème à la cannelle maison et des s’mores aussi.

Maddie prend le temps de faire de la pâtisserie, mais dit d’abord les devoirs, puis la pâtisserie et les passe-temps. Et elle veut que tout le monde sache que tous ses produits sont biologiques et sans OGM.

En plus de maman Ilana et papa Niles, le frère de Maddie, Noah, âgé de 5 ans, peut également goûter à ses biscuits.

READ  10 superbes voitures allemandes qui n'ont jamais été produites

« Nous obtenons les ventes et cherchons d’autres moyens d’impliquer le public et de le diffuser, principalement à Staten Island », ajoute maman Ilana. Et il y aura des livraisons les jours fériés.

Ilana dit qu’elle ne s’est jamais considérée comme une boulangère, et quand elle entend l’interview de sa fille, elle apprend vraiment beaucoup.

Madi français

Madison French, 10 ans, montre le menu de mars de son entreprise, Maddie’s Sweet Treats. (Avance de Staten Island / Jason Paderon)Jason Padron

« Nous facturons avec des cookies et offrons une remise de gros », ajoute-t-elle. « Maddy veut faire la différence. Nous avons des boîtes avec des fenêtres et elle a conçu son propre logo. Je commande des boîtes et des sacs de boulanger avec des fenêtres et des logos autocollants. »

Soit dit en passant, Maddie sera un vendeur à l’exposition Food Island au Staten Island Museum de Snug Harbor samedi. 3 décembre.

« Mais la plupart des événements où les participants viennent physiquement oralement », poursuit Ilana. « Et s’il y a quelque chose dans lequel elle veut s’impliquer, nous obtenons les ingrédients et la conduisons. Mais elle fait tout elle-même. Nous donnons également des cookies aux pompiers et à la police. »

« Vous prenez un organisme de bienfaisance et nous établissons un calendrier pour cela. Je cherche différentes recettes sur Google et elle affine différentes recettes. Elle le fait seule et améliore un peu la recette. Elle fait son propre glaçage et elle s’applique à tout créer à partir de se gratter. »

Découvrez Maddie sur son Facebook et Instagram à maddiessweettreatshop, où toutes les commandes sont prises.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer