Top News

La France et l’Allemagne exhortent l’Iran à reprendre rapidement les pourparlers sur le nucléaire

PHOTO DE DOSSIER: Le drapeau iranien flotte devant le siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique au milieu de la pandémie de coronavirus (COVID-19) à Vienne, en Autriche, le 23 mai 2021. REUTERS / Leonard Voiger Reuters

Ce contenu a été publié le 1 sept. 2021 – 16:00

BERLIN/PARIS (Reuters) – La France et l’Allemagne ont exhorté mercredi l’Iran à reprendre rapidement les négociations nucléaires après l’arrêt des négociations à la suite des élections iraniennes de juin, Paris appelant à une reprise “immédiate” des travaux au milieu des inquiétudes occidentales concernant l’expansion des activités nucléaires de Téhéran .

Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait déclaré à son homologue iranien nouvellement nommé, Hossein Amirbad Allahian, lors d’un appel téléphonique, que Téhéran devait de toute urgence reprendre les pourparlers.

Un sixième cycle de pourparlers indirects entre Téhéran et Washington a été reporté en juin après l’élection d’Ebrahim Raisi à la présidence de l’Iran. Raisi a pris ses fonctions le 5 août.

Depuis avril, l’Iran et six puissances tentent de réfléchir à la manière dont Téhéran et Washington peuvent revenir au respect de l’accord nucléaire, que l’ancien président américain Donald Trump a abandonné en 2018 et a réimposé des sanctions sévères à Téhéran.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré après la conversation entre

Le Drian a réitéré sa préoccupation concernant toutes les activités nucléaires de l’Iran en violation de l’accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales. L’Iran a progressivement violé les limites de l’accord depuis que Washington l’a abandonné en 2018.

Aucune date n’a encore été fixée pour la prochaine série de pourparlers.

Deux hauts responsables iraniens ont déclaré à Reuters en juillet que Raisi prévoyait d’adopter une “approche plus dure” des pourparlers.

Amirabad Allahian a déclaré lundi que les pourparlers pourraient reprendre dans “deux à trois mois”, bien qu’il ne soit pas clair si ce délai a commencé à partir de maintenant ou quand la nouvelle administration a pris ses fonctions le mois dernier.

L’Allemagne avait auparavant accru sa pression sur Téhéran, lui demandant de reprendre les pourparlers “dès que possible”.

“Nous sommes prêts à le faire, mais la fenêtre de temps ne s’ouvrira pas indéfiniment”, a déclaré un porte-parole du ministère lors d’un point de presse.

Le mois dernier, la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont exprimé leur vive inquiétude face aux rapports de l’organisme de surveillance nucléaire des Nations Unies confirmant que l’Iran avait produit pour la première fois de l’uranium métal fissile enrichi jusqu’à 20 % et avait augmenté sa capacité de production d’uranium enrichi à 60 %. L’Iran nie être à la recherche d’armes nucléaires.

(Reportage d’Alexander Ratz et John Irish ; écrit par Emma Thomason et Parisa Hafezi ; édité par Kirsty Knoll et William MacLean)

READ  Des pandas géants s'accouplent "plusieurs fois" au ZooParc de Beauval, France

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer