Top News

la rentrée scolaire ne sera pas reportée à 10 heures le lundi

La rentrée scolaire le lundi 2 octobre, qui devait être reportée à 10 heures, pour donner aux équipes pédagogiques le temps de se préparer un hommage à Samuel Paty, sera enfin maintenu sur le calendrier habituel, a annoncé vendredi soir le ministre Jean-Michel Blanquer au personnel.

“Tous les élèves reprendront les cours comme d’habitude”, a-t-il écrit dans un courriel adressé à l’Agence France-Presse (AFP). Une minute de silence sera observée à 11 heures, après lecture de la lettre de Jean Jaurès aux enseignants, “De préférence dans les salles de classe, et si les conditions sanitaires le permettent, dans la cour d’école”.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19: dans les écoles, le “protocole renforcé” inquiète

“Cette heure peut être précédée d’un temps pédagogique en classe”, adapté à l’âge des élèves, autour des valeurs de la République et de son école. Des ressources pédagogiques sont disponibles pour les enseignants qui le souhaitent. Mais cette fois peut tenir “Tout au long du mois de novembre afin de laisser aux enseignants qui le souhaitent le temps nécessaire pour préparer cette séquence”, spécifie le mail.

L’attaque de Nice bouleverse le programme initial

Mardi, Jean-Michel Blanquer a annoncé que le début des vacances de la Toussaint serait reporté à 10 heures dans toutes les écoles pour donner aux équipes pédagogiques le temps de se préparer avant l’hommage au professeur décapité.

Deuxièmement, un “Séquence d’enseignement” devait être organisé dans les classes. Dans la foulée, les étudiants devaient être réunis pour une lecture de la lettre à Jean Jaurès et de la minute de silence. Entre-temps, la France a été frappée par une nouvelle attaque jihadiste à Nice et s’est en partie reconfigurée pour lutter contre l’accélération du Covid-19.

READ  Aya Nakamura, inspiration pour une nouvelle génération de chanteurs R'n'B
Article réservé à nos abonnés Lire aussi “C’est assez la peur pour frapper!” »: Hommages à Samuel Paty entre révolte et étonnement

“La double menace pour la sécurité et la santé”, explique le changement de programme, selon les syndicats rejoints par l’AFP. “Il y avait aussi le problème du transport scolaire, dans certaines villes, qui n’auraient pas pu adapter leurs horaires pour une rentrée scolaire à 10 heures”, a rapporté un syndicat à l’AFP.

La minute de silence de lundi “Doit être respecté”, prévient Jean-Michel Blanquer, qui invite à signaler tout éventuel problème en la matière aux recteurs.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi “Nous attendons de l’école qu’elle garantisse la communion totale des jeunes avec la nation”

Le monde avec l’AFP

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer