Top News

La France doit commencer à maîtriser ses finances l’année prochaine – FMI

Le Fonds monétaire international a déclaré lundi que la France devrait commencer à maîtriser ses finances publiques à partir de l’année prochaine pour s’assurer que les dettes ne continuent pas à s’accumuler.

Dans un communiqué faisant suite à une visite annuelle du personnel, le FMI a déclaré que la France avait réussi à atténuer le choc économique du choc des prix de l’énergie en gelant les prix du gaz et de l’énergie, les transferts en espèces aux ménages et en réduisant les prix du carburant.

Mais comme les mesures coûtent plus de 2 % de la production économique en 2021-2022, elles ont un coût énorme et le gouvernement devrait mieux concentrer son soutien en intensifiant la suppression progressive des contrôles des prix tout en renforçant l’aide ciblée aux personnes les plus durement touchées, le Fonds monétaire international. Il a dit.

Le gouvernement prévoit de maintenir le déficit budgétaire du secteur public inchangé l’année prochaine à 5% du PIB, mais le Fonds monétaire international a déclaré qu’il devrait chercher à réduire le déficit. Il a recommandé un resserrement budgétaire d’un quart de point de pourcentage du produit intérieur brut, qui, selon lui, pourrait être réalisé en partie grâce à une aide à l’énergie mieux ciblée.

À moyen terme, le Fonds monétaire international s’attendait à ce que le déficit diminue, mais il reste au-dessus des niveaux qui stabilisent le poids de la dette, creusant l’écart avec les autres pays européens.

Elle a déclaré que les efforts pour maîtriser les finances publiques devraient se concentrer sur la réduction de la croissance des dépenses et les réformes structurelles telles que la réforme du système de retraite et des allocations de chômage, que le gouvernement prévoit.

READ  L'ancien milieu de terrain français Kabay confirme sa retraite

Le Fonds monétaire international a laissé ses prévisions de croissance pour la France inchangées par rapport à ses dernières prévisions économiques mondiales avec des estimations de 2,5 % en 2022 et 0,75 % en 2023.

(Reportage de Lee Thomas). Montage par Nick McPhee

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer