Economy

La France affirme que le Conseil d’affaires franco-émirati renforcera les liens économiques

ABU DHABI (Reuters) – Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré lundi lors d’une visite dans l’Etat du Golfe que la France et les Emirats s’employaient à renforcer leurs relations économiques avec des « résultats tangibles » attendus dans un avenir proche. .

Il s’exprimait en marge de la première réunion du Conseil d’affaires franco-émirati, qui a été formé l’année dernière et comprenait des PDG de Total, Airbus, BNP Paribas et Engie, entre autres.

Le Maire a déclaré: « Le niveau des PDG est une indication claire de notre détermination à donner un nouvel élan à la relation économique entre les EAU et la France. »

« Nous verrons dans un avenir proche le résultat tangible de ce conseil », a-t-il déclaré aux journalistes à Abou Dhabi.

L’année dernière, lors d’une visite officielle du président de l’État, Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, à Paris, les Émirats arabes unis et la France ont signé un accord stratégique de coopération dans le secteur de l’énergie, notamment l’hydrogène, les énergies renouvelables et le nucléaire.

Les Émirats arabes unis, producteur de pétrole de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), doivent accueillir la conférence sur le climat COP28 en novembre.

Paris et Abou Dhabi entretiennent déjà de bonnes relations avec des investissements qui affluent, dont la plus grande vente française à l’étranger de l’avion de combat Rafale en 2021. Les deux pays cherchent également à accroître leur coopération dans des secteurs tels que l’espace et la sécurité alimentaire.

De plus, les pays européens cherchent à remplacer les importations énergétiques russes après avoir progressivement réduit leurs approvisionnements depuis que les sanctions occidentales ont été imposées à la Russie pour son invasion de l’Ukraine.

READ  Joe Biden choisit Jane Hartley comme ambassadrice au Royaume-Uni

Un responsable émirati a déclaré l’année dernière que le commerce bilatéral entre les Émirats arabes unis et la France avait atteint 25 milliards de dirhams (6,81 milliards de dollars) en 2021, en hausse de 25,9 % par rapport à l’année précédente.

(1 $ = 3,6729 dirhams des Émirats arabes unis)

(Couverture) de Rachna Uppal, écrit par Clauda Tanios, édité par David Goodman et Christina Fincher

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer