Economy

La France va aider le Pakistan à « redynamiser » l’économie

New York:

La France a accepté mardi d’agir pour relancer l’économie pakistanaise à la suite des inondations dévastatrices provoquées par le changement climatique.

Les décisions ont été annoncées dans une déclaration conjointe après que le Premier ministre Shahbaz Sharif et le président français Emmanuel Macron ont tenu une réunion bilatérale en marge de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) à New York.

La rencontre était la première entre le Premier ministre du pays et le dirigeant d’un grand pays européen en sept ans.

Shahbaz a été rejoint par le ministre des Affaires étrangères Bilawal Bhutto Zardari, le ministre des Finances Muftah Ismail, la ministre d’État aux Affaires étrangères Hina Rabbani Khar et la ministre de l’Information Maryam Aurangzeb.

Il a également été décidé que la France accueillerait une conférence internationale avant la fin de l’année, dans le but de contribuer à la réhabilitation et à la reconstruction des populations touchées par les inondations et des régions pakistanaises.

Outre l’échange de vues sur le renforcement des relations bilatérales, les deux dirigeants ont convenu de mobiliser un soutien international pour le Pakistan afin d’aider à restaurer et à reconstruire son économie sur une base durable.

Afin de réunir les partenaires financiers internationaux et les partenaires au développement concernés, « la France accueillera une conférence internationale avant la fin de l’année dans le but de contribuer à la réhabilitation et à la reconstruction des zones inondées du Pakistan, et avec l’aide de financements flexibles de la reconstruction assistés par le climat, pour accélérer la transition vers les énergies renouvelables.

La déclaration a été publiée simultanément à Islamabad et à Paris.

Le Premier ministre a réitéré la grande importance que le Pakistan attache à ses relations d’amitié de longue date avec la France – tant au niveau bilatéral que dans le cadre de l’Union européenne.

Il a souligné l’importance de renforcer davantage les relations bilatérales dans un éventail de domaines, notamment le commerce et l’investissement, l’énergie, l’agriculture, les technologies de l’information, la défense et la sécurité et l’enseignement supérieur.

Le Premier ministre a également remercié la France pour son soutien au SPG+, notant qu’elle œuvre au renforcement des relations commerciales et économiques avec l’Union européenne ainsi qu’avec la France.

Lire aussi : Shahbaz assistera à la réception de Biden à New York

Les deux dirigeants ont convenu de travailler en étroite collaboration pour identifier les voies et moyens de soutenir le Pakistan dans ses efforts pour sortir de ce formidable défi et reconstruire des infrastructures résilientes avec l’aide d’un soutien international.

READ  French Truck, Celebrity's Soul Food ouvrira près de l'Université de Memphis

Le Premier ministre a exprimé sa gratitude au président français pour sa solidarité et son soutien aux personnes touchées par les inondations au Pakistan et pour son envoi ponctuel de tentes, de pompes à eau et d’une équipe de médecins et d’infirmiers.

Le Premier ministre a exprimé l’espoir que la France contribuerait également aux efforts du gouvernement dans la phase de réhabilitation et de reconstruction.

Il a informé le président français de la dévastation causée par les inondations massives causées par le changement climatique à travers le Pakistan et des mesures prises par le gouvernement pour faire face à la situation désastreuse.

Le Premier ministre a ajouté que malgré sa contribution négligeable à l’empreinte carbone mondiale, le Pakistan était parmi les plus vulnérables à sa dévastation, comme en témoignent les inondations sans précédent.

Il a souligné que le changement climatique est un domaine potentiel de coopération entre les deux pays et d’action collective mondiale.

Les deux dirigeants ont passé en revue les relations bilatérales et échangé des vues sur les questions régionales et internationales.

Les relations entre les deux pays ont connu un déclin en raison des protestations d’un groupe religieux au cours des dernières années contre la France sur la question du blasphème.

Le gouvernement du PTI n’a également fait aucun effort pour améliorer les relations avec la France, acteur majeur de l’Union européenne et membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Après la prise de contrôle de l’Afghanistan par les talibans, le président français a voulu parler au Premier ministre Imran Khan pour remercier le Pakistan de son aide dans les efforts d’évacuation, mais le chef du PTI a refusé de donner du temps pour l’appel. Macron ne s’est plus jamais rapproché d’Imran.

Mais la rencontre entre Shahbaz et Macron risque de briser la glace même si aucune évolution majeure n’est attendue dans les relations bilatérales étant donné que la France entretient des liens étroits avec l’Inde.

Pourtant, la France, membre clé du Groupe d’action financière (GAFI), peut aider la cause pakistanaise lorsqu’elle décidera de l’affronter lors de la prochaine réunion prévue à Paris en octobre.

L’équipe du GAFI sur place s’est rendue au Pakistan au début du mois pour vérifier les mesures prises par le pays pour mettre en œuvre le plan d’action de l’Agence de réglementation financière.

READ  Le Macaron French Pastries® honore l'excellence lors de la Journée nationale d'appréciation de l'excellence

Le succès de la visite ouvrira la voie au Pakistan pour sortir de la liste grise.

Shahbaz a également tenu des réunions bilatérales avec les présidents iranien et espagnol et la chancelière autrichienne. Il a également assisté à la réception de bienvenue offerte par le Secrétaire général des Nations Unies. Shahbaz devrait tenir davantage de réunions bilatérales.

(Avec une contribution supplémentaire de Kamran Yusuf à Islamabad)

Le Premier ministre Shahbaz Sharif a rencontré mardi le président français Emmanuel Macron lors de la première rencontre de ce type dans le pays avec le dirigeant d’un grand pays européen en sept ans.

La réunion s’est tenue en marge de la session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Shahbaz a été rejoint par le ministre des Affaires étrangères Bilawal Bhutto Zardari, le ministre des Finances Muftah Ismail, la ministre d’État aux Affaires étrangères Hina Rabbani Khar et la ministre de l’Information Maryam Aurangzeb.

Le Premier ministre a réitéré la grande importance que le Pakistan attache à ses relations d’amitié de longue date avec la France – tant au niveau bilatéral que dans le cadre de l’Union européenne.

Il a souligné l’importance de renforcer davantage les relations bilatérales dans un éventail de domaines, notamment le commerce et l’investissement, l’énergie, l’agriculture, les technologies de l’information, la défense et la sécurité et l’enseignement supérieur.

Le Premier ministre a également remercié la France pour son soutien au SPG+, notant qu’elle œuvre au renforcement des relations commerciales et économiques avec l’Union européenne ainsi qu’avec la France.

Les deux dirigeants ont convenu de travailler en étroite collaboration pour identifier les voies et moyens de soutenir le Pakistan dans ses efforts pour sortir de ce formidable défi et reconstruire des infrastructures résilientes avec l’aide d’un soutien international.

Le Premier ministre a exprimé sa gratitude au président français pour sa solidarité et son soutien aux personnes touchées par les inondations au Pakistan et pour son envoi ponctuel de tentes, de pompes à eau et d’une équipe de médecins et d’infirmiers.

Lire aussi : Shahbaz assistera à la réception de Biden à New York

READ  Covid-19: les hotspots touristiques en France manquent de visiteurs britanniques parce que la note orange empêche les vacances de figurer sur la liste | nouvelles du monde

Le Premier ministre a exprimé l’espoir que la France contribuerait également aux efforts du gouvernement dans la phase de réhabilitation et de reconstruction.

Il a informé le président français de la dévastation causée par les inondations massives causées par le changement climatique à travers le Pakistan et des mesures prises par le gouvernement pour faire face à la situation désastreuse.

Le Premier ministre a ajouté que malgré sa contribution négligeable à l’empreinte carbone mondiale, le Pakistan était parmi les plus vulnérables à sa dévastation, comme en témoignent les inondations sans précédent.

Il a souligné que le changement climatique est un domaine potentiel de coopération entre les deux pays et d’action collective mondiale.

Les deux dirigeants ont passé en revue les relations bilatérales et échangé des vues sur les questions régionales et internationales.

Les relations entre les deux pays ont connu un déclin en raison des protestations d’un groupe religieux au cours des dernières années contre la France sur la question du blasphème.

Le gouvernement du PTI n’a également fait aucun effort pour améliorer les relations avec la France, acteur majeur de l’Union européenne et membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Après la prise de contrôle de l’Afghanistan par les talibans, le président français a voulu parler au Premier ministre Imran Khan pour remercier le Pakistan de son aide dans les efforts d’évacuation, mais le chef du PTI a refusé de donner du temps pour l’appel. Macron ne s’est plus jamais rapproché d’Imran.

Mais la rencontre entre Shahbaz et Macron risque de briser la glace même si aucune évolution majeure n’est attendue dans les relations bilatérales étant donné que la France entretient des liens étroits avec l’Inde.

Pourtant, la France, membre clé du Groupe d’action financière (GAFI), peut aider la cause pakistanaise lorsqu’elle décidera de l’affronter lors de la prochaine réunion prévue à Paris en octobre.

L’équipe du GAFI sur place s’est rendue au Pakistan au début du mois pour vérifier les mesures prises par le pays pour mettre en œuvre le plan d’action de l’Agence de réglementation financière.

Le succès de la visite ouvrira la voie au Pakistan pour sortir de la liste grise.

Shahbaz a également tenu des réunions bilatérales avec les présidents iranien et espagnol et la chancelière autrichienne. Il a également assisté à la réception de bienvenue offerte par le Secrétaire général des Nations Unies. Shahbaz devrait tenir davantage de réunions bilatérales.

(avec entrée supplémentaire de l’APP)

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer