World

Fax anti-effraction du lecteur de cartes de tarot de Byron Bay « en soins intensifs avec Covid »

Mode de vie

Helen Dean, alias Healing, a été hospitalisée avec le Covid-19 la veille de Noël. La photo jointe

Son amie a déclaré qu’une éminente lectrice de cartes de tarot et maître de reiki de la ville de Mullumbimbe, près de Byron Bay, se bat actuellement pour sa vie dans le service de soins intensifs.

Helen Dean, qui s’appelle également Healing, a été hospitalisée avec Covid-19 la veille de Noël et a eu besoin d’une assistance respiratoire. On pense également qu’il est vulnérable, selon le Daily Telegraph.

Partageant ses bons vœux sur les réseaux sociaux du doyen, un ami a déclaré que Dean avait depuis été transféré dans une « unité de soins intensifs généraux » pour « des soins et une surveillance continus ».

News.com.au a contacté NSW Health pour obtenir des commentaires, mais ils ne sont pas en mesure de discuter des patients individuels en raison de la confidentialité.

Basé dans la ville de Mullumbimbe, dans le Byronshire – connue pour sa culture alternative – Dean partage également régulièrement des vidéos YouTube sur les techniques de resurfaçage, de mise à la terre et de désinfection et des guides vidéo sur la « libération toxique » à l’aide de feuilles, de bougies et de paquets de sauge – également connus sous le nom de bâtons de maculage. .

La praticienne de la santé holistique s’est également prononcée dans son opposition aux mandats de vaccination.

Dean a partagé plusieurs publications sur Facebook contre les mandats de vaccination, y compris des photos de manifestants tenant des pancartes avec des messages tels que : « La discrimination n’est pas la démocratie », « Nous disons non à l’apartheid médical » et « Mon corps est mon choix ».

READ  Incendie dans la buanderie : l'équipage s'occupe d'un incendie à l'hôpital après une alerte à la fumée

Dans un autre article, Dean a partagé son soutien au mandat anti-vaccin #reclaimtheline dans Tweed Heads.

Dean a partagé plusieurs photos de manifestants de Byron Bay contre les mandats de vaccination.  Photo/Hélène Dean
Dean a partagé plusieurs photos de manifestants de Byron Bay contre les mandats de vaccination. Photo/Hélène Dean

Le 7 novembre, elle écrivait : « Incroyable photo de mes frères et sœurs qui ont parcouru la colline. S’unir en blanc. Obliger les gens à se faire vacciner pour garder leur emploi ou devoir se faire vacciner deux fois pour être embauchés. Ce n’est pas un choix libre.

Cela survient alors que le nombre d’admissions à l’hôpital augmente parmi les non vaccinés qui ont eu besoin de services de santé pour ouvrir un troisième service Covid à l’hôpital de base de Lismore.

Connue comme la capitale anti-vaccination de l’Australie, le taux de vaccination de la région est de 85% inférieur au chiffre de 93,8% de l’État.

À la lumière de l’augmentation du nombre, les médecins ont déclaré que leurs craintes d’un « tsunami » de patients hospitalisés Covid non vaccinés avaient fait surface,

« Nous voyons un certain nombre de résidents non vaccinés presque exclusivement à l’hôpital et non exclusivement vaccinés dans le service de soins intensifs à ce stade », a déclaré le Dr Chris Engal au Daily Telegraph.

« Nous nous attendions à cela, nous avons dit qu’il y aurait un tsunami ici, et tout le monde s’attendait à ce qu’il balaye les poches des non-vaccinés. »

Le personnel de l’hôpital se dit soumis à un « stress extrême » avec jusqu’à 100 personnes par jour cherchant à être admises à l’hôpital central de Byron, a rapporté le Guardian.

« Nous avons également une chambre à pression positive qui sert de chambre d’isolement et une autre pièce à laquelle nous pouvons fermer une vraie porte », a déclaré l’employé de l’hôpital.

READ  Changement climatique : ce que les scientifiques viennent d'apprendre sur le risque de futurs cyclones en Nouvelle-Zélande

« Tout est souvent mangé, nous avons donc des patients Covid dans des baies derrière les rideaux parce que nous ne pouvons pas amener les gens là où ils doivent être au bon moment. »

Au 17 janvier, 4 993 patients sont actuellement hospitalisés pour Covid, avec 411 personnes dans l’unité de soins intensifs et 123 patients nécessitant des ventilateurs. Les chiffres de NSW représentent la moitié des chiffres, l’État signalant 2 776 hospitalisations, avec 203 personnes dans l’unité de soins intensifs et 61 sous ventilateurs.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer