World

Emirates a été priée de payer plus de 2,2 millions de dollars après avoir perdu des sacs pleins d’argent

Emirates Airlines prévoit de faire appel de la décision (photo d'archives).

123RF

Emirates Airlines prévoit de faire appel de la décision (photo d’archives).

Un tribunal nigérian a ordonné à Emirates de payer 1,63 million de dollars (2,2 millions de dollars néo-zélandais) à un homme d’affaires après avoir perdu deux sacs pleins d’argent en 2007.

Orji Prince Ikem voyageait en Chine depuis Lagos et avait une énorme somme d’argent pour acheter les marchandises. Il dit que les employés d’Emirates Airlines l’ont convaincu de remettre les sacs en lieu sûr. Les bagages n’ont jamais été revus.

Les 1,63 million de dollars étaient une combinaison de son propre argent et de celui d’un autre entrepreneur, Olisaemeka Ugwunze.

Au cours des 14 dernières années, Ikem a fait des efforts répétés pour retrouver les sacs et l’argent perdus en vain.

Lire la suite:
* Trois ont été arrêtés dans un aéroport sud-africain avec de l’or dans leur bagage à main
* Des bagagistes à Hong Kong ont été surpris en train de lancer des bagages
* Les passagers d’un vol mortel vers le sud-ouest ont poursuivi la compagnie aérienne et les fabricants d’avions et de moteurs

À présent, la Cour suprême fédérale de Lagos a informé la compagnie aérienne qu’elle devait payer 1,63 million de dollars, plus 50 millions de nairas nigérians (182 384 dollars NZ) de dommages et intérêts, selon les rapports. Nation.

Emirates Airlines a déclaré qu’elle n’était pas responsable du traitement des bagages à l’aéroport international de Murtala Muhammed, affirmant que c’était l’affaire de la Nigerian Aviation Handling Company. La compagnie aérienne envisage de faire appel de la décision.

READ  Que joue Donald Trump avec ses multiples appels sans preuves crédibles?

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer