sport

Dénoncer les matchs truqués : analyse des performances des joueurs

Le Groupe de Copenhague, le groupe consultatif du Comité de la Convention McCullin, qui rassemble des plateformes nationales de tous les continents pour lutter contre la manipulation des compétitions sportives, a étudié si les matches truqués pouvaient être détectés en analysant les performances des joueurs.

Dans le cadre d’un projet de plusieurs mois, six coordinateurs nationaux représentant la France, les Pays-Bas, la Norvège, la Slovaquie, l’Espagne et la Suède ont travaillé avec l’UEFA sous les auspices du Conseil de l’Europe. Trois sociétés – Footovision, bon match ! StatsPerform – a contribué à l’analyse d’une série de matchs de football disputés entre 2017 et 2019.

Ils ont conclu que l’analyse des performances sportives pourrait aider à lutter contre les matchs truqués en aidant les enquêteurs à mieux identifier les joueurs présentant un intérêt particulier. Il est toutefois important de souligner qu’à l’heure actuelle, une telle analyse ne constitue pas une preuve en soi, mais pourrait potentiellement étayer des indicateurs sérieux et cohérents, tels que des paris suspects.

Dans ce contexte, il a été convenu que des travaux supplémentaires étaient nécessaires pour développer des méthodologies approuvées basées sur des données expérimentales et indépendantes afin de garantir des résultats objectifs. Cette nouvelle approche a suscité l’intérêt de toutes les parties prenantes avec la nécessité d’améliorer l’efficacité de la lutte contre la manipulation des compétitions sportives.

READ  Grigor Dimitrov contre Valentin Vachero à Monte-Carlo

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer