sport

Bayer, mécontent, attaque une tournée ATP “ridicule” après la sortie du Chili | Des sports

(Reuters) – Le Français Benoit Bayer a déclaré après avoir été éliminé de l’Open du Chili aux mains du Danois Holger Vitus Nudskof Ron, que jouer des matchs dans des stades vides et suivre des protocoles stricts concernant le coronavirus émergent rendait la tournée ATP “triste, ennuyeuse et drôle.”

Le circuit professionnel a fermé pendant plusieurs mois l’année dernière avant que les organisateurs du tournoi ne créent des bulles bio-sûres pour les joueurs et le personnel de soutien tout en bannissant les fans des stades.

À l’exception du swing en Australie en février, les tournois se poursuivent avec une poignée de fans tout au plus. Le manque de spectateurs a affecté les joueurs à s’épanouir dans une atmosphère mouvementée, tout en affectant également les finances du tournoi.

Bayer, 29e au monde, a déclaré que le sport était devenu “un travail insipide”.

“Le circuit ATP est devenu triste, ennuyeux et drôle”, a écrit le joueur de 31 ans, qui a critiqué le mois dernier les organisateurs de l’Open d’Australie pour leur traitement des joueurs pendant leur quarantaine, sur Instagram.

“Je sais que vous direz que vous ne réalisez pas à quel point vous avez de la chance … Mais jouer dans des terrains fermés sans aucune atmosphère est (pas) la raison de jouer. Je dois rester dans un hôtel ou un club et nous empêcher de sortir sans risquer une amende, où est le plaisir de voyager?

“Le tennis est devenu une entreprise insipide … J’ai besoin de temps pour m’adapter à ce circuit ATP, mais je ferai de mon mieux pour essayer de redécouvrir la joie de jouer au tennis.”

READ  Teofimo Lopez Jr.prend le mérite de Floyd Mayweather, attaque Devin Hani et Ryan Garcia

Bayer, qui a fait les gros titres la semaine dernière lorsqu’il a été éliminé de l’Open d’Argentine après avoir eu l’air d’être à son dernier match au service et a obtenu un point pour avoir craché, a déclaré que les résultats étaient la dernière chose à laquelle il pensait avant son voyage à Acapulco et Miami.

“Mon objectif est de sourire et de m’amuser à frapper le ballon”, a-t-il déclaré. “Que je gagne ou que je perde, je m’en fiche.”

(Préparé par Arvind Sriram à Bengaluru; Édité par Toby Davies)

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer