sport

« Toujours bonne chance Gonzo, juste vers le bas. »

Atanas Pekanov, ancien vice-Premier ministre officiel des gouvernements de Stefan Yaniv et Galab Donev, a commenté le dernier congrès électif de la Fédération bulgare de football, au cours duquel Georgi Ivanov Gonzo a été élu pour la première fois comme nouveau chef du siège. circulaire.

Pekanov, ancien ministre de la Gestion des fonds européens et ancien employé de la BCE, a été proposé par Dimitar Berbatov comme membre de son comité exécutif.

Bykanov a fait un commentaire sévère et a déclaré que « au cours des 15 dernières années, il n'y a eu qu'une seule tendance dans notre football : la relégation ». Il s'est dit déçu de la situation du « sport le plus populaire en Bulgarie », selon ses propres termes.

Voici ce qu'Atanas Pekanov a écrit sur sa page Facebook personnelle :

« Je me souviens comme si c'était hier du but de Martin Petrov contre les Pays-Bas sous une pluie battante pour Vasil Levski et du but de Daniil Burimirov contre Schalke. Ensuite, il y a eu de grandes soirées européennes pour le CSKA et d'autres de nos équipes légendaires. Ce sont des souvenirs inoubliables pour beaucoup. Les Bulgares, malheureusement, ce sont dans l'ensemble les dernières grandes ondes positives pour les fans de football de notre pays, à l'exception de certaines réalisations de Ludogorets, que je ne veux pas minimiser.

Au cours des 15 dernières années, il n’y a eu qu’une seule tendance : à la baisse. L'équipe nationale est passée du niveau de la République tchèque, de la Croatie et de la Belgique (des pays ayant une population similaire et devenus depuis parmi les équipes les plus fortes du monde) à un niveau comparable à celui du Luxembourg, de la Biélorussie et de Gibraltar. Les équipes du club, à l'exception de Ludogorets, n'ont pas réussi à obtenir de promotion. Il n’y a pas non plus beaucoup de footballeurs bulgares à l’étranger. Je ne peux pas non plus dire que l'infrastructure est en excellent état.

READ  Amnesty International punit la France pour avoir utilisé des armes contre des manifestants pacifiques au Liban

Je remercie Dimitar Berbatov et son équipe de m'avoir invité à faire partie de leur comité exécutif. Ce sont des gens capables de contagion par leur enthousiasme et leur dévouement et qui sont des modèles pour les jeunes bulgares qui souhaitent que notre football soit également fort au niveau international. Parce qu’eux-mêmes ont accompli beaucoup de choses et tout vu dans ce sport. Je crois qu'avec cette équipe, composée de professionnels et de personnes respectées de différents domaines, possédant des connaissances, de l'expérience et des qualités, il a été possible d'aider le football bulgare – en lui donnant confiance et motivation, en plus d'un travail purement technique et administratif, pour que la Bulgarie revienne. vers un endroit plus digne.

Je regrette que la majorité des délégués semblent satisfaits de l'état actuel du sport bien-aimé de notre pays et aient décidé de continuer dans cette voie. Il est peu probable que les dirigeants qui ont été aux commandes jusqu'à présent proposent quelque chose de très différent – si nous devons attendre encore dix ans pour bâtir sur les victoires remportées à Gibraltar.

Quoi qu'il en soit, bonne chance à Georgi Ivanov. Nous aimons tous le football et souhaitons que ce soit différent. Espérons que l’actuel entraîneur de la Fédération malaisienne saura mettre en œuvre un changement radical de direction, nécessaire pour sortir du fond absolu dans lequel nous sommes arrivés.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer