Top News

Axelsen vise des buts plus élevés après avoir remporté son deuxième titre mondial de badminton

émis en :

Tokyo (AFP) – Le joueur de badminton danois Viktor Axelsen a déclaré qu’il pouvait encore « devenir un meilleur joueur » après avoir remporté son deuxième titre mondial dimanche, mais a ignoré les comparaisons avec le grand chinois Lin Dan.

Le champion olympique en titre Axelsen, le Thaïlandais Konvalut Fittedarn 21-5, a écrasé 21-16 à Tokyo pour ajouter un autre titre mondial à celui qu’il a remporté en 2017, consolidant sa position à l’avant-garde du sport.

Le joueur de 28 ans n’a pas perdu un match aux championnats du monde cette semaine, et il pense qu’il a le potentiel de s’améliorer encore plus avec « un long chemin à parcourir ».

« Je veux devenir aussi bon que possible », a déclaré le numéro un mondial, qui n’a perdu qu’un seul match en simple cette année.

« J’essaie de prendre chaque jour comme il vient et d’essayer de m’améliorer chaque jour. Je sens toujours que je peux devenir un meilleur joueur et c’est mon objectif principal. »

Axelsen tentera d’imiter Lynn pour remporter des titres olympiques consécutifs lorsque les Jeux de Paris commenceront en 2024.

Lin a remporté deux médailles d’or olympiques et cinq titres mondiaux au cours de sa carrière, mais Axelsen a refusé d’être comparé à un joueur qu’il croyait être le plus grand joueur de badminton de tous les temps.

« Pour moi, Lin Dan est le meilleur joueur de tous les temps – ce sont les chèvres », a déclaré Axelsen.

« J’essaie juste de me concentrer sur moi-même et de faire ce que je peux, et je suis vraiment fier de qui je suis. »

READ  Le Bohemian Café apporte un peu de France à Aberdeen

Le joueur de 21 ans, qui a disputé sa première finale de championnat du monde, a déclaré qu’Axelsen n’était « pas comme les autres gars ».

« Il est très fort et très rapide », a déclaré Wittedarn, le triple champion du monde junior.

« Les autres joueurs ont besoin de deux ou trois pas et Victor n’en a besoin que d’un ou deux. »

Yamaguchi conserve le titre

En simple dames, la Japonaise Akane Yamaguchi a conservé son titre devant son public grâce à une victoire 21-12, 10-21, 21-14 sur la Chinoise Chen Yufei.

La tête de série Yamaguchi n’a pas perdu un seul match en route vers la finale, mais a dû creuser profondément pour battre le champion olympique Chen après que l’élan ait changé lors du deuxième match.

# photo 1

« Avec les fans ici sur le ring, le soutien qu’ils m’ont apporté m’a vraiment donné de la force », a déclaré Yamaguchi, 25 ans.

« C’est peut-être pour ça que j’ai pu rester aussi positif tout au long du tournoi. »

Chen tentait de devenir la première joueuse de l’équipe chinoise de badminton à remporter un titre féminin en simple depuis 2011.

La Chine a remporté un total de 15 titres mondiaux en simple féminin – cinq fois plus que tout autre pays – mais la quatrième tête de série Chen est la première finaliste de la Coupe du monde féminine depuis 2014.

La jeune femme de 24 ans a déclaré qu’elle « avait essayé de ne pas prêter attention » aux pressions exercées sur elle pour mettre fin à la sécheresse, mais a admis que cela avait « eu un certain effet ».

READ  William Saliba "intimidateur" fait face aux critiques de la France alors que le joueur prêté à Arsenal prend une décision sur l'avenir - Tom Canton

« Je ne pouvais tout simplement pas le gérer mentalement et c’est quelque chose sur lequel je dois travailler », a-t-elle déclaré.

En double messieurs, la domination du duo indonésien Muhammed Ahsan et Hendra Setiawan sur les champions du monde s’est soldée par une défaite 21-19, 21-14 contre les Malais Arun Chea et Suh Wei Yek.

Ahsan et Setiawan se disputaient leur quatrième titre consécutif, mais la victoire de Chea et Suh a donné à la Malaisie son premier champion du monde de badminton.

En double féminin, le duo chinois Chen Qingchen et Jia Yifan, tête de série, a battu les Sud-Coréens Kim So-young et Kong Hee-young 22-20, 21-14.

En double mixte, Zheng Siwei et Huang Yakyung ont battu les Japonais Yuta Watanabe et Arisa Higashino 21-13, 21-16.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer