World

Aux États-Unis, Donald Trump veut pardonner à sa famille pour les mettre hors de portée de la justice

l’essentiel
Le président sortant Donald Trump s’est entretenu avec ses conseillers pour savoir s’il était en mesure de gracier à titre préventif les membres de sa famille, ainsi que son avocat. Plusieurs de ses enfants font l’objet d’une enquête.

Le président sortant Donald Trump a-t-il peur de la justice américaine? En tout cas, c’est ce que suggèrent les récentes discussions du chef de l’Etat avec ses conseillers. Selon la chaîne abc et le New York Times, le républicain souhaite que ses trois enfants Ivanka, Eric et Donald Junior, ainsi que son gendre, Jared Kushner, bénéficient d’une grâce présidentielle. L’avocat du président sortant, Me Rudy Giuliani, serait également concerné.

Lisez aussi:
Donald Trump annonce la grâce de son ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn

Selon les médias américains, le chef de l’Etat américain craint que ses enfants ne fassent l’objet de poursuites judiciaires une fois qu’il quittera le pouvoir. Le président aurait également demandé des conseils pour se pardonner, à titre préventif.

Enquêtes déjà en cours

En fait, les enfants de Donald Trump sont pour certains, déjà dans le collimateur de la justice. Donald Junior avait été cité dans un cas de ressortissants russes qui avaient offert, entre autres, des informations compromettantes sur Hillary Clinton, lors de la campagne présidentielle de 2016. Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, pour sa part, aurait menti aux enquêteurs au sujet de ses contacts avec des ressortissants étrangers concernant l’enquête préliminaire pour la délivrance de son accréditation de sécurité à la Maison Blanche.

READ  Présidentielle américaine: Mike Pence peut-il vraiment empêcher la validation des résultats, comme nous l'assure Trump?

Lisez aussi:
Donald Trump fait un autre pas vers l’acceptation de sa défaite

Quant à l’avocat du chef de l’Etat, il fait actuellement l’objet d’une enquête concernant ses activités en Ukraine en 2019.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer