World

Au premier mandat : ​​Le Président de la République le prononce lundi à l'Assemblée nationale – Désaccord sur les organes de contrôle (aperçu)

L’étincelle continue à l’Assemblée nationale, alors que le compte à rebours mène à la formation d’un premier mandat gouvernemental. Boyko Borissov se présentera aujourd'hui lundi à neuf heures du matin comme candidat au poste de Premier ministre pour assumer le premier mandat de formation du gouvernement du chef de l'Etat.

On sait déjà que le GERB-SDS présentera un gouvernement minoritaire.

Mais on ne sait pas qui sera le candidat au poste de Premier ministre, sauf que ce ne sera pas Borissov lui-même.

Ainsi commencent officiellement les procédures de formation du gouvernement.

En même temps – et aujourd'hui au Parlement, le PP-DB et le GERB ont échangé des remarques acerbes – sur la manière de former l'organisme de régulation le plus important – la Commission « Anti-Corruption ».

Dès le début de la journée, nous continuons à changer : la Bulgarie démocratique a annoncé qu'elle soumettait au Parlement les règles de fonctionnement de la nouvelle Commission « Anti-corruption ».

« Nous devons créer un organe chargé d'enquêter sur la corruption aux plus hauts niveaux du pouvoir. Aujourd'hui, la commission est dirigée par des personnes politiquement dépendantes et il n'y a aucune enquête. Elle continuera à être utilisée comme un club par le GERB et le DPS, comme cela s'est produit avec Zhirov hier », a-t-il déclaré.

Ce qui est nouveau dans les règles proposées, c'est la création d'un comité de nomination chargé de classer les candidats.

« Le comité de nomination rendra son jugement sur la base des qualités professionnelles et éthiques. Ils ne veulent pas de reflux œsophagien. C'est ainsi que le principe du chat dans le sac et des quotas est supprimé », a commenté Nadejda Yordanova du PP-DB.

READ  Le conseil municipal de Nelson a annulé l'interdiction de stationnement des maisons mobiles

La réaction du GERB a suivi.

« D'abord, choisissons les commissions du Parlement, car sans faire passer les propositions par les commissions, rien ne peut être fait. Quant au BNB, c'est le risque de donner aux membres du parti les dirigeants d'une institution neutre. »

L'opposition a également commenté le mécanisme et les dates d'élection des organes parlementaires.

Les autres partis au Parlement n'ont pas fait de commentaires sur la question aujourd'hui.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer