Economy

Alerte Interpol à un banquier néo-zélandais recherché par l’Allemagne

Entreprise

Paul Robert Mora est recherché par Interpol. La photo ci-jointe

INTERPOL a lancé mardi une alerte mondiale contre un banquier néo-zélandais recherché pour l’Allemagne en relation avec un stratagème de fraude fiscale massive.

L’agence lyonnaise, basée en France, a publié une “notice rouge” sur son site internet demandant des informations sur le sort de Paul Robert Moura, 53 ans, soupçonné d’avoir facilité et dissimulé des transactions frauduleuses d’une valeur de plus de 113 millions d’euros (190 millions de dollars ). ).

Mora, de Christchurch, aurait agi au nom d’un investisseur alors qu’il travaillait pour une grande banque entre 2006 et 2008.

Les procureurs de Francfort qui mènent l’enquête ont déclaré que Mora avait “de nombreux contacts à l’étranger, notamment en Nouvelle-Zélande, en Grande-Bretagne, en Suisse, en Australie et en Espagne”.

L’affaire contre Mora fait partie d’une enquête plus large sur les transactions dites cum-ex dans lesquelles les participants se prêtent une part pour percevoir une compensation pour les impôts qu’ils n’ont pas payés.

On estime que les pays européens ont perdu des dizaines de milliards d’euros à cause de ces transactions et d’autres similaires au fil des ans, jusqu’à ce qu’un lanceur d’alerte ait alerté les médias et contraint les autorités à prendre des mesures strictes contre cette pratique.

Le procès de Mora et des autres suspects doit commencer devant un tribunal de Wiesbaden, en Allemagne, le 25 mars. Et il a été retardé à plusieurs reprises en raison de la pandémie de coronavirus.

READ  Carlos Ghosn menacé par un redressement fiscal en France

Un procès connexe à Bonn l’année dernière a abouti à des peines avec sursis pour des banquiers britanniques après avoir accepté de fournir des informations détaillées sur le stratagème de fraude.

Le siège social explique que Mora a toujours un certain nombre d’intérêts commerciaux en Nouvelle-Zélande et est répertorié comme administrateur de plusieurs sociétés basées à Christchurch.

Il est allé au St Bede College et à l’Université de Canterbury.

– Agence de presse

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer