World

YouTube va sévir contre les vidéos trompeuses sur les résultats des élections américaines

Alors que Donald Trump refuse toujours, plus d’un mois après l’élection présidentielle américaine, de concéder sa défaite au démocrate Joe Biden, YouTube a annoncé qu’il supprimera à partir du mercredi 9 décembre tout contenu affirmant qu’un “Fraude ou erreurs massives” a changé le résultat du scrutin du 3 novembre.

Les critiques de YouTube appellent depuis longtemps l’entreprise à cesser d’héberger des vidéos de désinformation destinées à miner la confiance dans les résultats des élections. «Assez d’États ont certifié les résultats de leurs élections pour désigner un président élu. Pour cette raison, nous commencerons à supprimer tout contenu publié aujourd’hui (ou à tout moment après) qui induit les gens en erreur en affirmant qu’une fraude ou des erreurs massives ont modifié le résultat de l’élection présidentielle. Américain 2020 », a déclaré le géant du streaming vidéo dans un article publié mercredi sur son blog.

Lire aussi Élections américaines 2020: l’impuissance de Facebook, Twitter et YouTube, dépassé par Donald Trump et le déluge de fausses informations

Fin du moratoire sur la publicité politique

La société californienne précise que cette politique s’inscrit dans la lignée de celle qu’elle avait appliquée lors des précédentes élections américaines. Vidéos prétendant qu’un candidat à la présidentielle a gagné “Bogues logiciels massifs ou erreurs de comptage” sera ainsi “Retiré”, est-il spécifié dans ce post.

«Nous commencerons à appliquer cette politique aujourd’hui et nous intensifierons nos efforts dans les semaines à venir», poursuit l’entreprise, filiale de Google depuis 2006. «Comme toujours, la couverture journalistique et [vidéos exprimant des] les avis sur ces sujets peuvent rester sur notre site s’ils contiennent un contexte éducatif, documentaire, scientifique ou artistique suffisant », précise-t-elle. YouTube estime que le “Désinformation problématique” représente moins de 1% de ce que l’on voit sur sa plateforme aux Etats-Unis, sans avancer de données précises.

READ  EN DIRECT - Biden dit que le refus de Trump de concéder sa défaite a "peu d'impact" sur la transition

Google, la société mère de la plateforme de partage de vidéos, a également confirmé avoir mis fin au moratoire sur les publicités politiques mis en place pendant la campagne pour éviter les débordements. “Si nous ne considérons plus la période post-électorale comme un événement sensible, nous continuerons d’appliquer rigoureusement nos mesures publicitaires, qui interdisent formellement les informations clairement erronées qui pourraient saper considérablement la confiance dans les élections ou le processus démocratique”, A déclaré Google à l’Agence France-Presse.

Lire aussi YouTube attaque à son tour la conspiration QAnon

Le monde avec l’AFP

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer