World

Un étudiant en droit britannique poursuit le propriétaire et remporte son premier procès

Jack Sim s'est tourné vers ses manuels et a poursuivi son propriétaire pour rupture de contrat et fausse déclaration au sujet de

UNSPLASH

Jack Sim s’est tourné vers ses manuels et a poursuivi son propriétaire pour rupture de contrat et fausses déclarations sur l' »état désastreux » de cet appartement. (fichier d’image).

Un étudiant en droit britannique a poursuivi avec succès son propriétaire pour « l’état lamentable » de cet appartement, remportant son premier procès avant même d’avoir obtenu son diplôme.

Jack Sim s’attendait à ce que son séjour à l’Université d’East Anglia à Norwich, en Angleterre, soit « un logement agréable et élégant pour les étudiants » sur la base des photos qu’il avait vues, a-t-il déclaré. BBC.

Mais il a trouvé un « chantier de construction » avec des ouvriers du bâtiment, des poubelles et de la poussière partout.

Simm est parti et a cessé de payer le loyer une semaine plus tard, puis a été poursuivi par un agent de recouvrement.

Lire la suite:
* Les étudiants demandent une meilleure protection et de meilleurs soins dans le cadre d’une enquête sur le logement étudiant
* L’Université Victoria dépense 270 000 $ pour couvrir le loyer des étudiants fermés pour les propriétaires de salles privées
* Correctifs de location : les propriétaires critiquent les avis d’expulsion « sans raison » de 90 jours

Ensuite, le jeune de 19 ans s’est tourné vers ses livres universitaires et a commencé à monter son dossier en recueillant les déclarations de témoins. Il a porté plainte pour rupture de contrat et fausse déclaration.

En fin de compte, il a récupéré sa caution, le premier mois de loyer et les frais de justice, qui s’élevaient à 999 £ (1 960 $ NZ).

« C’était trop facile pour être honnête », a déclaré Sim. BBC.

READ  Vidéo: Un grand-père australien riposte après avoir été attaqué par un kangourou lors d'un combat sauvage

« Pour moi, il était très facile d’ouvrir mon manuel de droit des contrats et d’examiner certaines des lois pertinentes et de les appliquer à la situation. »

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer