Top News

Tout d’abord, la France interdit les vols intérieurs pour l’éventuel trajet en moins de 2h30 en train

La France a interdit les vols intérieurs pour les trajets pouvant être parcourus en moins de deux heures et demie en train, dans le but de réduire les émissions de carbone des jets privés. La loi précise que les services ferroviaires sur le même itinéraire doivent être fréquents, opportuns et suffisamment bien connectés pour répondre aux besoins des passagers qui peuvent voyager par avion. Cependant, les critiques ont noté que le point limite pour des trajets en train similaires est d’un peu moins de trois heures, le temps qu’il faut pour voyager de Paris à la ville méditerranéenne de Marseille en train à grande vitesse.

La France a décidé d’interdire les vols intérieurs pour les trajets potentiels en moins de deux heures et demie en train, selon un décret gouvernemental publié mardi. Le plan a été évoqué pour la première fois en 2021 et était également en préparation, mais certaines compagnies aériennes ont demandé à la Commission européenne d’enquêter sur sa légalité, a rapporté l’AFP.

La nouvelle règle ne verra aucun fonctionnement des vols entre Paris et les hubs régionaux tels que Nantes, Lyon et Bordeaux, les vols de correspondance restant inchangés.

Les critiques ont noté que le point limite pour des trajets en train similaires est juste inférieur aux environ trois heures qu’il faut pour voyager de Paris à la ville portuaire méditerranéenne de Marseille en train à grande vitesse.

Le gouvernement a précisé que la nouvelle loi tenait compte de plusieurs facteurs tels que la rapidité et la fréquence des trains avant de prendre une décision. La loi précise déjà que les services ferroviaires sur le même itinéraire doivent être fréquents, ponctuels et suffisamment bien connectés pour répondre aux besoins des passagers qui peuvent voyager par avion – et être en mesure de faire face à l’augmentation du nombre de passagers.

READ  Emmanuel Macron s'engage à supprimer les frais de licence de diffusion télévisée s'il est réélu | La France

Cette décision vise à réduire les émissions de carbone des jets privés.

Alors que les députés verts ont appelé à l’interdiction complète des petits vols privés, le mois dernier, le ministre des Transports, Clément Bonne, a fait marche arrière en imposant aux utilisateurs des redevances climatiques plus élevées à partir de l’année prochaine, rapporte l’AFP.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer