Top News

Softbank enregistre un record japonais de 45 milliards de dollars de bénéfice net annuel

Publié en:

Tokyo (AFP)

Le géant de l’investissement Softbank Group a annoncé mercredi un bénéfice net annuel de 45,8 milliards de dollars, le meilleur jamais réalisé pour une entreprise japonaise, car il a récolté les avantages des rebondissements des actions technologiques pour se remettre de pertes record l’année dernière.

Le géant des télécommunications devenu investisseur a investi de l’argent dans certains des plus grands noms de la Silicon Valley et dans de nouvelles entreprises majeures allant de l’intelligence artificielle à la biotechnologie via son Vision Fund de 100 milliards de dollars.

SoftBank a déclaré dans un communiqué: “Le secteur de la technologie, alors que la société se concentre sur ses stratégies d’investissement, a été positivement affecté par l’adoption rapide des services numériques pour faire face à l’épidémie.”

“Cependant, rien ne garantit que l’impact positif actuel se poursuivra compte tenu des incertitudes liées à l’épidémie.”

Le bénéfice net pour 2020-2021 était de 4,99 billions de yens (45,8 milliards de dollars), dépassant son propre objectif et le plaçant parmi les entreprises les plus rentables du monde.

En 2019-2020, SoftBank a enregistré une perte nette de 961,6 milliards de yens – la pire de tous les temps – avec le début de l’aggravation de l’épidémie déclenchée par son investissement dans la start-up de partage de bureaux WeWork.

Mais il est rapidement revenu au profit car l’effet des verrouillages de Covid-19 était largement en sa faveur.

Le géant sud-coréen du commerce électronique Coupang, soutenu par SoftBank, a levé en mars plus de 4 milliards de dollars lors de son introduction en bourse (IPO) alors que les gens affluaient pour faire des achats en ligne pendant les fermetures.

READ  Les certificats de circulation à fournir si vous sortez pendant la garde

La participation du Vision Fund dans l’application américaine de livraison de produits alimentaires DoorDash a également augmenté de manière significative après l’introduction en bourse en décembre.

– ‘Oeufs d’or’ –

Le groupe a déclaré que la hausse des actions technologiques à Wall Street avait conduit à un gain consolidé de 7,53 billions de yens sur ses investissements, notamment les actions de Vision Fund.

Le PDG Masayoshi Son, la personne la plus riche du Japon selon Forbes, a salué en février la Vision Box comme «une oie produisant des œufs d’or».

Après avoir transformé SoftBank en un géant de l’investissement, Sun a parfois lutté contre les critiques de son engagement envers les startups en difficulté et a rejeté les doutes sur son programme de vente d’actifs massif.

Masahiko Ishino, analyste au Tokai Tokyo Research Institute, a déclaré que Softbank devrait être nourri pendant que le soleil se lève.

“Je ne sais pas si l’expression” moisson “est la bonne – mais il est vrai que le moment est venu de voir les résultats après les investissements de l’entreprise il y a trois ou quatre ans, a-t-il déclaré à l’AFP avant le rapport sur les résultats. .

“Le principal facteur derrière (les bons résultats de SoftBank) est la hausse des marchés américains et mondiaux. C’est un moteur puissant, car de nombreuses sociétés dans lesquelles SoftBank a investi sont cotées aux États-Unis”, a-t-il expliqué.

Ishino a déclaré qu’avec la hausse de la valeur marchande globale à Wall Street depuis la crise financière de 2008-2009, “l’opportunité d’obtenir des retours sur investissement s’est développée”.

SoftBank a investi massivement dans les plates-formes de commande de taxi à travers le monde ces dernières années, de Uber basé en Californie à Didi Chuxing en Chine, Grab à Singapour et Ola en Inde.

READ  le monolithe mystérieux a été emporté dans une brouette

En janvier, SoftBank a annoncé la vente de 2 milliards de dollars d’actions dans Uber après que le géant américain des transports ait pris de la valeur, bien qu’il reste le principal actionnaire de la société.

Le groupe japonais a annoncé le mois dernier qu’il achèterait une participation de 40% dans la société norvégienne de robotique AutoStore, qui développe une technologie d’automatisation d’entrepôt, dans le cadre d’un accord d’une valeur de 2,8 milliards de dollars.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer