Economy

SBS invite les finales de la Coupe du monde de la FIFA, le Tour de France et les sports féminins à être diffusés gratuitement à la télévision et soutient le programme anti-attrition

Alors que les plates-formes de streaming vidéo à la demande (SVOD) sont moins chères et plus accessibles que les services de télévision payante tels que Foxtel, SBS a fait valoir qu’elles avaient également besoin d’un accès Internet haut débit, qui n’est ni abordable ni disponible pour tous les Australiens, et les téléspectateurs auront besoin de plusieurs abonnements pour accéder aux sports.

« Sans réglementation, la couverture exclusive d’événements sportifs importants passera aux plateformes de SVOD (et de télévision par abonnement) », a écrit SBS dans une demande de révision. Elle a déclaré que les diffuseurs gratuits, qui peuvent atteindre ceux qui ont Internet via leurs applications et ceux qui ont une antenne TV, devraient rester le premier port d’escale pour les sports sur la liste anti-siphon. Et plus d’événements sportifs doivent être ajoutés.

« La Coupe du monde masculine de la FIFA est la plus grande compétition sportive individuelle au monde et l’accès gratuit et universel revêt une importance particulière pour les communautés d’immigrants en Australie, qui conservent leurs liens avec les équipes nationales de leur pays d’origine et la diversité croissante de l’Australie, comme en témoignent les résultats du dernier recensement », a-t-il écrit. SBS.

SBS affirme que le Tour de France devrait également être rajouté à sa liste anti-siphon.

De même, la Coupe du monde féminine, qui se tiendra l’année prochaine en Australie et en Nouvelle-Zélande, le cricket féminin et l’AFLW devraient également être ajoutés. Le Tour de France devrait également être ramené sur la liste en raison du fait qu’ils ont une forte équipe australienne dans l’événement.

READ  La "loi influenceurs" en France : une nouvelle obligation d'assurance : Clyde & Co

Cette situation met SBS en porte-à-faux avec Optus, qui possède sa propre plateforme de streaming, Optus Sport, et qui a appelé à une refonte radicale de son roster anti-siphon. Optus a écrit dans son rapport que la loi actuelle est « de nature anticoncurrentielle et a des effets négatifs résultant des spectateurs et des instances sportives ». Fait écho au point de vue des instances sportives et de Foxtel.

« Cela pourrait étouffer l’innovation dans la diffusion de contenu, empêcher les organismes sportifs d’atteindre une juste valeur marchande pour les droits de contenu et n’inclure aucune obligation d’arrêter d’enterrer les sports gagnés sur les chaînes numériques secondaires des diffuseurs commerciaux. »

Au lieu de cela, le système devrait être technologiquement neutre et modifié pour se concentrer sur les résultats pour les téléspectateurs – les services de streaming peuvent héberger des sports majeurs mais ne nécessitent pas de connexion personnelle, par exemple.

Les plates-formes de streaming ne sont pas incluses dans le programme, et Optus a déclaré qu’il n’y avait aucune raison à cela. « Optus ne considère pas que les services de streaming soulèvent les mêmes types de préoccupations que la télévision payante et, par conséquent, les services de streaming ne doivent pas être traités comme la télévision payante », a écrit le transporteur.

Le gouvernement répondra aux demandes avant l’expiration de la liste actuelle en avril.

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer