Economy

Révolution de palais à l’usine sucrière Tereos

GRANDE HISTOIRE – Après des années de lutte acharnée, une nouvelle direction devrait être nommée.

Près de trois semaines après son assemblée générale, le sucrier Tereos est en pleine révolution de palais. Numéro deux mondial du secteur, cette coopérative française au chiffre d’affaires de 4,5 milliards d’euros est détenue par 12 000 betteraviers du nord et de l’est de la France. Face à une guerre de tranchées au sein même de son conseil de surveillance, Tereos a dû s’appuyer sur les tribunaux.

Après une longue audience jeudi en fin de journée, le tribunal judiciaire de Senlis a rendu sa décision vendredi à 17 heures: il a ordonné la tenue d’un conseil de surveillance de Tereos. Convoquée le même jour à 18 heures, cette réunion a conduit à l’élection à la présidence du conseil de surveillance de Gérard Clay, à la révocation du directoire, présidé pendant des années par Alexis Duval, et à la nomination d’une nouvelle équipe dirigeante, dirigée par Philippe de Raynal, un vétéran du monde coopératif agricole. Ce qui augure d’un virage stratégique, même si aucune déclaration n’a

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Peut être annulé à tout moment

Déjà inscrit? S’identifier

READ  Dernier coronavirus: les États-Unis assouplissent les directives vaccinales pour laisser plus de temps entre les doses

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer