World

Rugby Championship: l’épidémie de Covid-19 à Brisbane oblige tous les Noirs à l’intérieur

Jordi Barrett All Blacks Fullback raconte l’histoire du coup de pied gagnant du match.

L’épidémie de coronavirus à Brisbane a paralysé les All Blacks en forçant l’équipe en grande partie à s’isoler dans leur hôtel pour le reste du tournoi de rugby.

Brisbane a enregistré quatre nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, entraînant des restrictions et la possibilité de mettre le Sunshine State en fermeture soudaine si l’épidémie se propageait davantage.

Le stade SunCorp de Brisbane devrait accueillir la finale du Grand Prix de la LNR entre les South Sydney Rabbits et les Penrith Panthers dimanche soir, mais Townsville est maintenant prêt pour la fin à la suite de la récente épidémie.

Les All Blacks se préparent pour leur revanche samedi contre les Springboks lors du dernier match du Rugby Championship, basé sur la Gold Coast cette semaine.

Cependant, les organisateurs du tournoi ont réagi rapidement à l’épidémie de Brisbane en restreignant les mouvements des quatre équipes du championnat de rugby.

Tous les Blacks, Wallabies, Springboks et Pumas sont autorisés à continuer de s’entraîner dans des bulles sûres, mais ils ne peuvent pas sortir de leurs hôtels et se mêler à la foule.

George Bridge et Clarks lors d'une séance de formation.  photo/photosport
George Bridge et Clarks lors d’une séance de formation. photo/photosport

Les changements impliquent essentiellement un retour aux restrictions de quarantaine douces auxquelles les All Blacks ont été confrontés lorsqu’ils sont arrivés pour la première fois à Perth pour leur match contre les Wallabies le 5 septembre.

Depuis qu’elle a déménagé dans le Queensland, l’équipe a joui de libertés à peu près normales autres que de ne pas manger à l’intérieur.

READ  EN DIRECT - Emmanuel Macron restera en isolement pendant 7 jours à la résidence de Versailles

L’entraîneur adjoint des All Blacks Scott McLeod a expliqué les développements qui ont suivi l’entraînement de mardi.

« Nous venons de descendre du bus de l’entraînement et Chandi [team manager Darren Shand] On nous a informés qu’il est de niveau 2 en terme de championnat. Nous ne sommes pas autorisés à sortir de l’hôtel, sauf pour l’essentiel ou les visites médicales.

“Nous sommes comme ça depuis plusieurs semaines maintenant, nous savons comment nous amuser à l’intérieur. Je suis sûr que nous le ferons dans un jour ou deux jusqu’à ce que cela change.

“C’est quelque chose d’inattendu, mais nous l’avons déjà rencontré et nous l’avons traité très rapidement.”

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer