science

Réseau de littérature d’auto-référence d’Evolution

Crédit image : v2osk via Unsplash.

Les évolutionnistes croient que l’évolution est vraie. Comme justification, ils citent des études antérieures. Mais ces études antérieures ont été faites par d’autres évolutionnistes qui croient, oui, l’évolution est vraie. Les études ne confirment pas l’évolution – elles interprètent les preuves selon la théorie de l’évolution, peu importe à quel point les preuves contredisent la théorie. Ainsi, citer ces études antérieures ne justifie guère la croyance en l’évolution.

C’est un réseau circulaire de littérature autoréférentielle. Les aveugles conduisent les aveugles. Voici un exemple. Pendant des années, Joe Thornton a affirmé que les protéines avaient évolué. Voir, par exemple, « Mécanismes simples de l’évolution des complexes protéiques, » De Protéomique.

Comme point de départ dans l’article, Thornton cite de nombreux travaux antérieurs, affirmant à tort qu’ils montrent l’évolution. Une de ses citations est un article, « Les replis protéiques, leurs fonctions et leur évolution« Depuis 1999, alors que je travaillais sur mon doctorat dans ce domaine.

Cet article de 1999 a été cité pour étayer l’affirmation de l’article de Thornton selon laquelle « au cours des 3,8 derniers milliards d’années, l’évolution a produit des protéines avec des milliers de plis différents ». Mais l’étude de 1999 n’a rien montré de tel, pas même plus tôt. Pas de polémique, ni de débat. C’est juste une mauvaise citation. C’est un autre exemple de réseau de pseudo-littérature autoréférentielle.

Une autre citation

Voici une autre citation dans l’article de Thornton :Le développement de l’œil et sa base fonctionnelleÉcrit par Dan Nelson à partir de 2013, dans le magazine Neurosciences optiques. Un article de 2013 a été cité pour étayer l’affirmation de l’article de Thornton selon laquelle l’évolution de l’œil des vertébrés a été étayée. Mais l’article de Nelson de 2013 ne prouve rien de tel. Encore une fois, Nelson prend l’évolution comme point de départ. Il suppose que l’évolution est correcte et fonctionne à partir de là. Nulle part Nelson n’a prouvé que le développement des yeux est probable ou même possible.

READ  Cette photo folle de la lune a en fait été prise depuis la Terre

Nelson fait cela depuis des années, remontant à ses recherches en 1994″,Estimation pessimiste du temps nécessaire au développement des yeux, » dans Actes de la Royal Society B.

Pas non plus, mais à quelle vitesse

L’article de 1994 déclarait explicitement (dans le premier paragraphe) que la question n’était plus de savoir si l’œil avait évolué, mais à quelle vitesse il avait évolué. Cependant, l’article a été fortement promu (et mal caractérisé) par le promoteur de l’évolution Richard Dawkins. Pendant des années après cela, l’article a été faussement cité comme preuve de l’évolution de l’œil, cela ne fait aucun doute. Si vous aimez les vidéos, Nilsson revient sur son travail dans cette émission 2019 :

Nelson fait très peu de biologie originale. Au lieu de cela, il propose des histoires complètement évolutives. Son travail est considéré comme une affiche enfantine du problème de la pseudoscience de la fausse citation. Le nouvel article de Thornton est un autre exemple de l’ampleur du problème et de la vacuité de la science de l’évolution.

La formule est la suivante : 1. L’évolution est vraie. 2. Voici comment cela a dû se passer. 3. Voir, plus de preuves de l’évolution.

Ce message est adapté des commentaires Twitter du Dr Hunter.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer