entertainment

pluie d’hommages après la mort d’une grande dame de la chanson


ANNE SYLVESTRE. La chanteuse et compositrice Anne Sylvestre, connue pour ses centaines de chansons pour enfants et adultes, est décédée à 86 ans le lundi 30 novembre. Retour sur sa vie et sur les hommages rendus à l’artiste.

L’essentiel

  • La chanteuse et compositrice populaire Anne Sylvestre est décédée à 86 ans ce lundi 30 novembre, a annoncé mardi son attachée de presse.
  • Connue pour être l’auteur de 18 albums de Fabulette pour enfants, elle a également sorti une vingtaine d’albums pour adultes. Particulièrement populaire dans les années 60 et 70, elle a plus de 60 ans de carrière. Depuis ses débuts, la chanteuse n’avait jamais vraiment quitté la scène, continuant à se produire en concerts.
  • Depuis l’annonce de sa disparition, des milliers d’anonymes et de personnalités ont rendu hommage à Anne Sylvestre.

Et immédiatement

21h50 – « La poésie d’Anne était un privilège d’enfance »

Le Haut-commissaire au plan et maire de Pau François Bayrou a également une pensée pour Anne Sylvestre, décédée ce lundi 30 novembre à l’âge de 86 ans. «La poésie d’Anne Sylvestre était un privilège d’enfance», a posté le politicien sur Twitter.

21h32 – « Anne Sylvestre est partie rejoindre les plus grandes stars de French Chanson »

L’auteur-compositeur-interprète Gauvin Sers a réagi à la mort d’Anne Sylvestre par ces mots sur Twitter: « Tristesse infinie. Anne Sylvestre est partie rejoindre les plus grandes stars de la chanson française qui brillent là-haut. Merci pour votre travail et votre amitié Anne . Vous êtes une éternelle grande Dame et vous nous manquerez. « 

21h11 – Quelle est l’histoire derrière son titre « Les gens qui doutent »?

C’est l’une des chansons les plus connues du répertoire d’Anne Sylvestre (et d’ailleurs la plus écoutée sur Spotify): Les gens qui doutent, publié en 1977 dans l’album Quel est mon nom. Un titre qui rend hommage à ceux qui « passent pour des idiots », écrit-elle. «J’aime les gens qui n’osent pas / Les choses appropriées / Encore moins les gens / Ceux qui veulent être / Seulement une simple fenêtre / Pour les yeux des enfants», chante-t-elle dans ces pièces, reprises notamment par Albin de la Simone ou Vincent Delerm.

20:52 – « Nous sommes tellement chanceux de vous avoir eu »

Vincent Dedienne a rendu hommage à Anne Sylvestre dans Quotidien sur TMC, ce mardi 1er décembre. « Nous avons eu la chance de vous avoir eu comme chanteur, comme ami, comme idole et comme rempart contre la bêtise et la vulgarité. (…) Nous avons tellement de chance d’avoir vos chansons pour tout nous consoler », at-il dit en particulier.

20h31 – Fleur Pellerin: « Chanter les gens qui doutent »

L’ancienne ministre de la Culture Fleur Pellerin a partagé un message en l’honneur d’Anne Sylvestre sur son compte Twitter. « Rip Anne Sylvestre, qui a accompagné notre enfance et qui a su, comme personne d’autre, chanter sur des gens qui doutent », a-t-elle publié.

20:12 – Quand Anne Sylvestre a été critiquée .. sur son nez

Si le parcours et la popularité d’Anne Sylvestre sont indéniables, elle a dû faire face à quelques critiques. Surtout sur son nez. « Il n’est pas petit, comme la mode l’exigeait quand j’ai commencé à chanter, il y a soixante ans. Il était interdit d’avoir un gros nez et vous ne savez pas combien de fois on m’a conseillé de le refaire, sans même y penser aurait pu altérer ma voix en changeant les résonateurs. «Tu serais tellement plus mignon! Prendre des photos, ce serait tellement mieux! « Ah lala! Ce que j’entendais! J’ai atterri dans cet environnement sans rien savoir. Juste l’envie de chanter avec ma guitare. Et c’est ce nez qui, d’une manière incroyable, est devenue un obstacle », se souvenait-elle en 2018 dans les colonnes du Monde.

19h51 – Pour le chanteur Aldebert, Anne Sylvestre était « très chaleureuse et très simple »

Après l’annonce de la mort d’Anne Sylvestre, les souvenirs refont surface. C’est le cas du chanteur Aldebert, qui raconte ses rencontres avec la chanteuse au micro de franceinfo: « Elle était très discrète. Anne était aussi quelqu’un que l’on a appris à découvrir et à rencontrer petit à petit, mais ça ne s’est pas tout passé à Une fois. Et donc, nous avons construit une relation comme celle-là qui était très intéressante. Elle était toujours avec nous – je dis nous parce que nous l’avons vraiment rencontrée avec mon équipe – très chaleureuse et très simple. Une grande professionnelle. J’ai de très bons souvenirs de le studio et sur scène avec elle, notamment à l’Olympia. « 

19:32 – « Elle a affirmé une sorte de singularité »

Invitée sur le plateau de C à Vous, la journaliste spécialiste de la chanson française Bertrand Dicale a souligné que « dans les années 50 », au cours desquelles Anne Sylvestre a fait ses débuts, « c’était totalement révolutionnaire d’arriver seule avec sa guitare, ses paroles et sa musique Et dites « c’est moi, je vous dis quelque chose. » « Et de continuer: » Dès le début, elle a affirmé une sorte de singularité. Elle n’a pas cherché à être chanteuse comme les autres. « 

19:13 – L’hommage de Mathieu Johann

Mathieu Johann a également salué la mémoire d’Anne Sylvestre, très touchée par sa disparition. « Ce sont ses chansons qui s’envolent, un morceau d’enfance aussi. C’est un répertoire exceptionnel qu’elle emporte avec elle. Je suis triste comme ceux qui ont rêvé en l’écoutant et qui ne s’en remettent jamais. Vraiment tellement génial c’était, »A écrit l’auteur-compositeur-interprète sur Twitter.

18h55 – Jeanne Cherhal: « Elle a tellement écrit, elle a si bien écrit »

La chanteuse Jeanne Cherhal a rendu hommage à Anne Sylvestre sur Twitter. « Elle a tellement écrit, elle a si bien écrit. Au revoir chère Anne. Merci pour tout ce que tu as été, tout ce que tu as chanté », a posté l’interprète du Petit voisin.

18h40 – Anne Sylvestre n’avait jamais quitté la scène

Après l’explosion de sa notoriété dans les années 70, Anne Sylvestre n’a jamais quitté la scène. Au cours de ses soixante ans de carrière, elle a continué à se produire en concert. En 2017, c’est sur scène qu’elle fête ses 60 ans de carrière. Elle avait donné son dernier concert le 2 octobre, à Vannes.

18h23 – Les médias rendent hommage à Anne Sylvestre

Après l’annonce de la disparition d’Anne Sylvestre ce mardi à midi, plusieurs médias ont annoncé un changement de grille pour rendre hommage à la chanteuse décédée à 86 ans. C’est le cas de C à Vous, sur France 5, ou de l’émission matinale de France Musique, qui accueillera notamment entre 7 et 9 heures la chanteuse Michèle Bernard et sa pianiste Nathalie Miravette.

18h10 – Grégoire rend hommage à Anne Sylvestre

Les artistes français sont nombreux à exprimer leur émotion après l’annonce de la disparition d’Anne Sylvestre, lundi 30 novembre à 86 ans. Parmi eux, le chanteur Grégoire, qui partage sur Twitter la chanson Les gens qui doutent, « un chef d’oeuvre parmi tant d’autres »:

18:02 – L’histoire de « Mon mari est parti »

Dans la chanson Mon mari est parti, l’un de ses premiers succès, Anne Sylvestre évoque l’attente d’une femme pour le retour de son mari, avec qui elle a eu un enfant. Un titre écrit au milieu de la guerre d’Algérie, qu’elle voulait écrire du côté des femmes. «Il y avait des chanteurs mais ils ne chantaient que des chansons écrites par des hommes. Ils chantaient ce que les hommes voulaient entendre: la pute au grand cœur, la fille qui sentait la nouvelle fleur et que nous avons trouvée avec un couteau dans le cœur», a expliqué Anne Sylvestre dans Le Temps.

17h51 – Anne Sylvestre, figure féministe

Son engagement envers les femmes ne l’aura jamais quitté. Après la nouvelle de la mort d’Anne Sylvestre, les féministes pleurent une icône. C’est le cas de Caroline De Haas, figure du mouvement en France, qui reprend sur Twitter quelques mots de la chanson Juste une femme : « Tristesse. Tristesse. Tristesse. ‘Mais dès qu’une femme Messieurs Mesdames. Est traitée comme un paillasson. Et quel que soit le moyen. Indépendamment de la femme. Pensez-vous qu’il y a la mort de l’âme? Merci Anne Sylvestre. »

LIRE LA SUITE

Apprendre encore plus

Il aura marqué des générations d’enfants (et d’adultes). La chanteuse Anne Sylvestre est décédée à l’âge de 86 ans, « d’un accident vasculaire cérébral », a annoncé Sébastien d’Assigny, son attaché de presse historique, à midi ce mardi 1er décembre 2020 à l’AFP. Auteur, compositrice et interprète, elle a été une artiste très populaire dans les années 1960 et 1970 en France, grâce à ses chansons et à son engagement féministe. Née à Lyon le 20 juin 1934, Anne Beugras, dite Anne Sylvestre, avait débuté sa carrière à la fin des années 1950 dans les cabarets parisiens de la rive gauche, comme aux Trois Baudets, où elle se produisit jusqu’au début des années 1960. Son premier album, Mon mari est parti, est sorti en 1959 et est rapidement sorti. La qualité de ses textes lui vaudra d’être comparée à Georges Brassens. En 1962, elle est invitée à ouvrir pour Jean-Claude Pascal ou Gilbert Bécaud. En octobre de la même année, Anne Sylvestre sort son premier album pour enfants, les fameuses Fabulettes.

Anne Sylvestre aura marqué des générations de bambins dans les années 1960 et 1970. Depuis, son poétique et son engagement Fabulettes sont restés populaires, écoutés de génération en génération. «J’ai inventé Les Fabulettes à la naissance de ma première fille, quand je la promenait dans son landau. Ma maison de disques, Philips, n’y croyait pas du tout, mais les professeurs ont déchiré les disques à la fin des années 1960. J’ai donc dirigé deux carrières distinctes, précisant même dans mes contrats que je ne chanterais jamais les Fabulettes sur scène. Ces fables ont été écrites dans le même esprit que mes autres chansons: valeurs morales, tolérance, écologie », racontait la chanteuse à Télérama en 2017. Anne Sylvestre’s Les premières Fabulettes sont sorties en 1962 et sont encore aujourd’hui des chansons cultes pour les enfants.

Si Anne Sylvestres reste connue principalement pour ses Fabulettes pour enfants, qui lui ont valu d’avoir laissé son nom aux écoles, son répertoire est également riche en chansons plus engagées, comme Non tu n’as pas de nom sorti en 1973, sur l’avortement, deux ans avant la loi Veil, voire Une sorcière comme les autres en 1975 et bien sûr, Les gens qui doutent en 1977.

Tout au long de sa carrière, elle s’est intéressée aux réalités de la société, et en particulier à la condition des femmes, revendiquant le terme de chanteuse «féministe», parfois lourde à porter: «Je suppose que cela m’a ralenti dans ma carrière car je était la douleur dans le cul, mais mon Dieu, si c’était le prix à payer … »Elle a également défendu la cause du mariage homosexuel dans Gay, marions-nous! en 2007.

Après la splendeur des années 1970, la carrière d’Anne Sylvestre se fait plus discrète. Après avoir célébré ses 60 ans de carrière en 2018, elle a sorti un album best-of, appelé Anthologie: 60 ans de chanson! Déjà?. Avant l’annonce de la disparition de la chanteuse, elle avait prévu une tournée pour jouer son spectacle intitulé « New rides », qui devait l’emmener à quatre dates à La Cigale à Paris en janvier 2021.

READ  Où a été filmé le dernier mercenaire ? Lieux de tournage de Netflix

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer