World

Mutation du Covid-19: “Il faut fermer d’urgence les fermes de visons françaises”

Le vétérinaire et député LREM des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval réclame la fermeture des élevages de visons en France en raison du risque de transmission d’une mutation Covid-19 détectée au Danemark et qui pourrait remettre en cause l’efficacité des futurs vaccins.

Le Danemark abattra la totalité des quinze millions de visons élevés sur son territoire à cause d’une mutation du Covid-19 déjà transmise à 12 personnes. Cela vous inquiète-t-il?

LOIC DOMBREVAL. Non seulement cela m’inquiète, mais j’en parle depuis six mois. J’avais demandé sur Twitter à partir du 11 juin 2020 l’interdiction sans délai de l’élevage de visons en France. À l’époque déjà, les Pays-Bas, qui avaient prévu d’interdire leur élevage pour la fourrure en 2024, abattaient massivement des milliers de visons en raison des risques potentiels de transmission du Covid-19 au personnel. 160 fermes ont été fermées aux Pays-Bas depuis avril après des cas de transmission entre les animaux et les humains. J’ai réitéré la demande adressée à la ministre de l’Écologie, Barbara Pompili, fin août, rappelant que l’abattage en Hollande de visons d’élevage, soupçonnés de transmettre le Covid à l’homme, a précipité la fin de l’industrie de la fourrure dans ce pays. Et je lui ai demandé: qu’attendons-nous en France pour fermer les quatre fermes de visons existantes?

Mais de quoi êtes-vous si inquiet?

Les visons, comme les furets, ne sont pas seulement des modèles expérimentaux parfaits de maladies respiratoires virales pouvant affecter les humains, mais d’excellents réceptacles pour le virus Covid-19. Le virus est probablement entré dans les cavités nasales de l’animal par transmission humaine. Mais ce qui inquiète aujourd’hui les autorités danoises, c’est que le virus aurait pu muter chez le vison et que ce virus muté se transmet de l’animal à l’homme. Ce qui, selon les autorités danoises, peut créer un risque que le futur vaccin Covid-19 ne fonctionne pas comme il se doit.

READ  Des bandes embarrassantes de Melania Trump révélées

Pourquoi le vaccin ne fonctionnerait-il pas?

Les mutations n’ont rien de commun avec le virus d’origine pour lequel des anticorps efficaces ont été identifiés et qui pourraient être trouvés dans les vaccins en cours de développement. Il est donc extrêmement dangereux de maintenir des fermes où des milliers de visons sont entassés les uns contre les autres. Cela constitue un foyer potentiel du phénoménal Covid-19 et la porte ouverte à une mutation du virus. C’est pourquoi le Danemark a décidé d’abattre la totalité de ses visons d’élevage, soit quinze à 17 millions d’animaux selon les autorités. Leur décision est tout à fait cohérente. On ne peut pas prendre le risque d’assister à la prolifération d’un type de coronavirus mutant potentiellement destructeur pour l’homme.

Et en France?

Au Danemark, ils ont près de 1 200 élevages de visons alors qu’en France, nous n’en avons que quatre, et la décision du ministre de l’Écologie est de les fermer d’ici cinq ans. Même s’il n’y a pas de cas avéré de Covid-19 dans les exploitations françaises, le principe de précaution le plus élémentaire serait de les fermer. En les soutenant évidemment financièrement et socialement. Je le répète, c’est une question de santé publique et je le réclame depuis juin.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer