World

Merci présidentiel, ces cadeaux empoisonnés de Trump

C’est une gifle. Une crachat au visage, suivi d’un coup de pied au sol dans des institutions américaines qu’il n’a cessé de saper depuis quatre ans. L’hélicoptère de Donald Trump venait de décoller de la Maison Blanche pour l’emmener passer Noël dans son club de Mar-a-Lago lorsque le pays a appris la nouvelle liste de 26 grâces présidentielles qu’il venait d’accorder.

Lire aussi Affaire russe: Trump gracie l’ancien conseiller à la sécurité nationale

La veille, le président avait déjà accordé cette faveur royale à quatre criminels de guerre américains, soldats sous contrat de la société privée Blackwater – dirigé par le frère de sa ministre de l’Éducation, Betsy DeVos – coupable d’avoir massacré 14 civils irakiens en pleine rue à Bagdad.

Ce 23 décembre, le bundle comprend des noms emblématiques du système et de la méthode Trump. Dont Paul Manafort, son ancien directeur de campagne, condamné à quatre ans de prison pour divers détournements financiers et fiscaux m

Libération réserve cet article à ses abonnés
Pour continuer la lecture, abonnez-vous

1 mois pour 1 €

Lire Libé illimité

Avez-vous déjà un compte abonné?

Je connecte

  • Tous nos articles en
    illimité
  • Le journal en version numérique le jour de sa publication
  • Nos newsletters
    exclusivités
  • CheckNews, notre service de Vérification des faits


Philippe Coste agissant à New York

READ  EN DIRECT - Barron Trump, fils de Donald et Melania, a été testé positif puis négatif pour Covid-19

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer