Top News

Macron s’adresse à la France après avoir perdu le contrôle du Parlement | France

Emmanuel Macron donne mercredi soir une allocution télévisée en France, alors qu’il fait face à la plus grande crise de sa carrière et à une impasse politique sans précédent après avoir perdu le contrôle du Parlement.

Depuis que le bloc centriste de Macron a perdu 40 sièges d’une majorité absolue lors des élections législatives de dimanche, il a rencontré d’urgence les dirigeants de l’opposition pour déterminer comment construire des alliances potentielles.

L’essor historique du Rassemblement national d’extrême droite anti-immigration de Marine Le Pen l’a vu devenir le plus grand parti d’opposition.

Une coalition de partis de gauche a également réalisé des gains significatifs, dirigée par le parti d’extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon, le Parti impardonnable de France, qui détient désormais environ 72 sièges et est désormais le troisième plus grand parti au parlement. D’autres dans la coalition de gauche incluent les socialistes et les verts.

Le Pen, qui est arrivée deuxième derrière Macron lors de l’élection présidentielle d’avril après avoir promis de réduire la taxe sur la valeur ajoutée sur le carburant et d’interdire le port du foulard islamique dans tous les lieux publics, a salué mercredi la victoire de son nouveau groupe de parti à l’Assemblée nationale. Avec 89 nouveaux membres, c’est le plus grand nombre de législateurs d’extrême droite au Parlement français de l’histoire récente.

« Des millions de Français se sont vu refuser une représentation équitable au parlement pendant des décennies, mais ils sont représentés aujourd’hui », a-t-elle déclaré.

Historiquement, le parti de Le Pen a obtenu de mauvais résultats aux élections législatives lorsque le second tour de scrutin n’incluait aucune représentation proportionnelle, mais cette fois, il a résisté à la tendance.

Le nouveau nombre de parlementaires d’extrême droite comprenait un grand nombre d’élus locaux qui ont démontré que l’extrême droite avait réussi à s’étendre à la base à travers la France, au-delà de ses fiefs du nord-est postindustriel et de son fief du sud. Il y a eu une montée de l’extrême droite dans le sud-ouest et en Gironde, dans certaines zones traditionnellement détenues par la gauche. Le parti s’est étendu à la Normandie, à la Bourgogne, au centre de la France, au nord-est et à de vastes étendues de la côte méditerranéenne.

Le Pen a affirmé que ses adjoints comprenaient de nouveaux profils qui représentaient mieux la société française. Les législateurs juniors de son parti comprenaient trois policiers, trois anciens journalistes et un soignant pour personnes âgées.

L’une des nouvelles députées d’extrême droite normande, Katjana Levavasseur, était femme de ménage dans un supermarché. La femme de 52 ans a déclaré vouloir plaider pour « l’emploi des ouvriers français non qualifiés qui, comme moi, se lèvent tôt le matin pour gagner 11,75 € de l’heure ». Elle s’est décrite comme la preuve vivante « qu’on peut partir de rien et finir au Parlement ».

Joris Buffett, chauffeur-livreur de 29 ans, a été élu pour l’extrême droite de l’Allier dans le centre de la France. « Je viens du monde réel. Je travaille depuis que j’ai 16 ans. Je vois la crise du coût de la vie, tout le monde est taxé, les gens sont fatigués », a-t-il déclaré au journal local La Montagne.

L’extrême droite Jose Borin, 50 ans, également issue de la classe ouvrière, a été le premier député aveugle à entrer au Parlement. Il travaillait dans un magasin de musique en tant que pianiste et était un ancien vice-champion de France de musculation. Il a complètement perdu la vue en 2008 à cause d’une maladie génétique, déclarant cette semaine au Parisien : « Je n’ai pas été élu à cause de ça, je n’en ai pas parlé dans la presse, mais c’est une grande fierté pour moi ». Cela prouve que toute personne, même en situation de handicap, peut avoir des rêves et des ambitions.

Le parti de Le Pen, qui a immédiatement entrepris de préparer la prochaine élection présidentielle dans cinq ans à la fin du dernier mandat de Macron, espère utiliser le parlement comme un moyen d’assurer le respect et la visibilité alors que d’autres partis continuent de l’accuser de racisme et d’injustice. Elle est anti-musulmane, disant que sa déclaration anti-immigration pour garder la France en faveur des Français est inconstitutionnelle.

« Nous serons une opposition résolue, mais nous serons aussi une opposition responsable, respectueuse des institutions et toujours constructive », a déclaré Le Pen.

Le parti, criblé de dettes, bénéficiera également d’un important coup de pouce financier de la part de son nouveau groupe parlementaire, qui l’aidera à rembourser un prêt d’une banque russe contracté pour la campagne électorale de 2014.

Abonnez-vous à la première édition, notre newsletter quotidienne gratuite – tous les matins en semaine à 7h GMT

Dans un autre développement mercredi, les procureurs français ont déclaré qu’ils enquêtaient sur une ministre d’État après que des allégations de viol ont été portées contre elle. Les allégations remontent à l’époque où Chrysola Zakaropoulou, ministre d’État au Développement, à la Francophonie et aux Partenariats internationaux, travaillait comme gynécologue, selon le magazine français Marianne.

Le Service hospitalier de Paris a déclaré n’avoir eu connaissance d’aucune plainte à son encontre. L’AFP a rapporté que le ministère des Affaires étrangères n’avait pas répondu aux demandes de commentaires.

READ  Hamilton qualifie la voiture de Mercedes d '"indestructible" à son plus bas niveau en cinq ans

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer