Economy

Macron exprime son choc face aux écarts salariaux dans les plus grandes entreprises françaises

Le président Emmanuel Macron s’est dit choqué par une nouvelle étude mettant en évidence les écarts de salaire dans les plus grandes entreprises françaises.

Oxfam a déclaré qu’entre 2011 et 2021, les chefs d’entreprise ont vu leur salaire annuel augmenter de 66 %, contre 21 % pour leurs employés.

« Cela choque tout le monde, et ça me choque aussi », a déclaré Macron. « Pendant des années, les employeurs du secteur public ont été limités dans leurs salaires. »

L’étude a porté sur les 100 plus grandes entreprises françaises cotées à la Bourse de Paris, SBF 120, mais a exclu les sociétés financières et immobilières.

Elle a déclaré que le plus grand écart entre le PDG de l’entreprise et les salaires moyens des travailleurs était chez Teleperformance, une multinationale française spécialisée dans les centres d’appels. Son PDG, Daniel Julian, a obtenu un A.B mentionné 19,6 millions d’euros en 2021. Oxfam a déclaré que cela représentait 1 484 fois le salaire moyen de l’entreprise.

L’ONG a également mis en avant le cas de Carlos Taveres, patron du groupe automobile Stellantis. Son bénéfice annuel en 2021 était de 66 millions d’euros, composé à 5,8% de titres à revenu fixe, à 21,3% de variable et à 72,7% d’actions.

Oxfam a déclaré que cela représentait 1 139 fois le salaire moyen à Stellantis et 3 420 fois le salaire minimum en France.

Régulation éventuelle ?

Dans le rapport, Oxfam a suggéré des moyens de réduire cet écart.

Elle veut un seuil pour que le salaire du PDG ne dépasse jamais 20 fois le salaire moyen de l’entreprise.

« Ce qui est certain, c’est que s’il y a un écart extrême, les richesses seront équitablement réparties », estime Léa Guerin, auteur du rapport d’Oxfam.

READ  L'Association des Hommes d'Affaires du Qatar et Business France explorent les opportunités d'investissement

Elle a également appelé à une augmentation des salaires des travailleurs, en particulier des femmes, non seulement par le biais de primes mais également par le biais de packages salariaux de base.

Oxfam a également déclaré que les salaires des PDG ne devraient pas être liés aux stock-options mais devraient être liés aux objectifs à long terme de l’entreprise.

Mme Guerin a ajouté qu’Oxfam souhaitait « interpeller les instances dirigeantes pour qu’il y ait un meilleur équilibre des pouvoirs et que les travailleurs aient une voix plus claire ».

Oxfam a créé un calculateur qui vous permet de comparer votre salaire avec celui du PDG d’une grande entreprise française. Vous pouvez l’essayer ici.

Lire aussi

L’étude : les PDG des entreprises françaises perçoivent un salaire standard

Le nouveau PDG d’Air France à 3,3 millions d’euros a déjà suscité la polémique

Le président français à la retraite offre aux employés plus de 2,6 millions d’euros de primes

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer