Tech

L’Union européenne salue la coopération vaccinale avec l’Afrique lors du sommet

Bruxelles (AFP) – Les dirigeants de l’Union européenne ont salué jeudi la coopération vaccinale du bloc avec l’Afrique dans la lutte contre le coronavirus, mais rien n’indiquait qu’ils s’orienteraient vers une levée temporaire des protections des droits de propriété intellectuelle pour les vaccins contre le COVID-19.

S’exprimant le premier jour du sommet UE-Afrique à Bruxelles, le président de la Commission européenne a déclaré que l’UE continuerait de se concentrer à court terme sur le déploiement des vaccins contre le COVID-19.

Ursula von der Leyen a déclaré que la région des 27 nations investirait également à long terme pour aider le continent à produire des images locales. Elle a déclaré que des « usines à la pointe de la technologie » devraient être construites au Rwanda et au Sénégal cette année.

« Il s’agit de la capacité de l’Afrique à produire ses propres vaccins et du développement de la capacité de fabrication d’ARN à travers l’Afrique », a déclaré von der Leyen. « Nous progressons rapidement. »

Von der Leyen a déclaré que l’Union européenne soutient l’initiative de l’OMS visant à établir un centre de transfert de technologie pour la production de vaccins à ARNm en Afrique du Sud.

« Nous sommes convaincus que ce centre renforcera les scientifiques et les entreprises africaines », a-t-elle déclaré. Il ne s’agit pas seulement de produire des vaccins COVID-19. La technologie de l’ARNm peut également être utilisée dans des vaccins contre d’autres maladies courantes en Afrique, telles que le paludisme et la tuberculose.

Malgré les appels de l’Inde et de l’Afrique du Sud avec le soutien de l’Union africaine pour une exemption temporaire de la propriété intellectuelle qui permettrait à davantage de fabricants de produire des vaccins COVID-19 salvateurs, l’Union européenne continue de croire que ce n’est pas la bonne réponse.

READ  Panneaux solaires à base de biomatériaux - PV India Magazine

Le conglomérat soutient des accords volontaires avec des entreprises qui permettent le transfert de technologies et de connaissances pour produire des vaccins sûrs.

S’exprimant à Bruxelles, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré que sa demande de levée des brevets sur les vaccins restait sur la table, ajoutant que « cela nécessite une conversation ».

S’exprimant lors du sommet, le président français Emmanuel Macron a déclaré que l’Afrique ne produit actuellement que 1 % des vaccins actuels tout en nécessitant 20 % de tous les vaccins.

L’Union européenne est le plus grand exportateur de vaccins COVID-19 et a déclaré avoir partagé près de 145 millions de doses avec l’Afrique, visant à atteindre au moins 450 millions d’injections d’ici l’été. Mais certaines ONG ont reproché à l’Union européenne de donner la priorité aux profits en vendant des doses aux pays riches avec seulement une petite partie des coups exportés vers l’Afrique.

Selon les chiffres de l’OMS, seuls 11 % de la population africaine sont complètement vaccinés, contre un taux mondial d’environ 50 %.

___

Suivez la couverture de la pandémie par l’AP sur https://apnews.com/hub/coronavirus-pandemic

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer