science

L’Union européenne investit 82,5 millions d’euros dans le programme panafricain

Paris, le 19 janvier 2021. – L’Union européenne (UE) dépense 82,5 millions d’euros pour soutenir six projets d’infrastructure et de numérisation pour le programme panafricain, rapporte Space in Africa.

Space in Africa a déclaré que les six projets couvraient plusieurs secteurs tels que le transport aérien, la numérisation, l’intégration régionale, le commerce et la gestion durable des ressources.

Les projets sont les suivants: Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) (38,7%); Sécurité alimentaire et surveillance des écosystèmes à l’aide de la technologie spatiale (30,3%); Gestion durable et gouvernance des ressources naturelles à partir de données géologiques (9,6%); Numérisation et partage des connaissances (9,6%); Infrastructure aérienne plus sûre utilisant des systèmes satellitaires (6%); Et la modernisation des systèmes de navigation aérienne (5,4%).

«L’utilisation diversifiée de la technologie satellitaire contribue non seulement à la construction d’écosystèmes résilients et au maintien d’une utilisation durable des terres, mais également à un transport aérien sûr», a déclaré Jota Orbelanian, commissaire de l’Union européenne pour les partenariats internationaux. En collaboration avec nos partenaires africains, nous exploitons les technologies numériques pour donner la priorité au climat et à une croissance économique durable.

Entre 2018 et 2020, l’Union européenne a fourni 400 millions d’euros pour le programme panafricain, qui a été lancé en 2014, selon le site Space in Africa. Le programme soutient la coopération de l’Union européenne avec l’Union africaine (UA) sur un large éventail de projets, y compris des subventions pour les universités, le renforcement des capacités de la Commission de l’Union africaine et des institutions africaines, et des projets interrégionaux.

READ  Étude: 2,5 milliards de rex de dinosaures parcouraient la Terre, mais pas tous à la fois

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer