Tech

L’organisme de surveillance français déclare que Facebook est prêt à s’engager à libérer l’accès aux données publicitaires pour ses partenaires

Les logos Facebook apparaissent sur un écran d’ordinateur dans cette illustration prise à Lavigny le 16 mai 2012. REUTERS/Valentin Flauraud/File Photo

L’organisme français de surveillance antitrust a déclaré jeudi, à l’issue d’une enquête, que le géant américain des réseaux sociaux Facebook avait proposé de s’engager à fournir à ses partenaires des conditions claires et objectives d’accès aux inventaires publicitaires et aux données de campagne.

Les engagements proposés par Facebook font suite à une plainte du groupe français de publicité en ligne Criteo (CRTO.O), qui a indiqué qu’il s’était retiré du Facebook Marketing Partner Scheme (FMP) en 2018 et allègue que les pratiques du géant américain constituent un comportement dégradant.

Le chien de garde a déclaré que les FMP font partie d’un groupe de plus de 100 fournisseurs de technologies qui fournissent des services aux annonceurs pour améliorer leurs campagnes publicitaires en ligne.

Pour obtenir le statut FMP, les entreprises passent par un processus de sélection et sont contraintes de respecter certaines règles. En retour, Facebook leur permet d’utiliser certains de ses services.

L’enquête de l’Agence internationale de l’énergie atomique a révélé que les pratiques de Facebook étaient « susceptibles » d’entraver l’accès aux inventaires publicitaires et aux données des campagnes publicitaires de Facebook.

Il a également souligné le manque de transparence et d’objectivité dans la manière dont les candidatures pour devenir FMP sont traitées.

En réponse à cette première enquête, Facebook a proposé de maintenir l’objectivité, la clarté et la non-discrimination concernant les normes de performance requises des FMP, et de fournir une formation régulière à la conformité pour les équipes de vente, a indiqué la montre.

READ  comment installer et tester la toute nouvelle interface Google TV

Facebook est prêt à prendre ces engagements, que l’organisme antitrust a soumis à consultation publique jusqu’au 5 juillet, pour une durée de trois ans. Les obligations ne s’appliquent qu’aux entreprises ciblant les utilisateurs français de Facebook et Instagram.

Facebook n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Criteo a déclaré qu’il examinerait les engagements de Facebook au cours des prochaines semaines.

“Nous sommes encouragés par les engagements de Facebook à maintenir un programme de partenariat objectif et non discriminatoire”, a-t-elle déclaré.

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer