entertainment

L'(les) histoire(s) d’amour est presque trop française pour son propre bien

Histoire d’amour (S) ★★★ ½

PM, 122 minutes

Un baiser n’est qu’un baiser, comme le dit la chanson. Mais cela arrive rarement dans les films, où un baiser est souvent un tournant dans toute une histoire. Ce qui est vital au cinéma, ce n’est pas le baiser lui-même, mais la préparation de ce moment où tout change – ou où l’opportunité se balance, nous laissant nous demander ce qui aurait pu être.

Maxime (Niels Schneider) et Daphné (Camelia Jordana) associent le chagrin dans Love Affair.

Une grande partie d’Emmanuel Moreh relation d’amour Il se compose de passages comme celui-ci : un personnage cherche le reflet de son désir dans les yeux de quelqu’un d’autre, puis le courage de le faire.

Moret chorégraphie cela comme une danse, sur la musique classique de Mozart ou de Chopin : hommes et femmes s’approchent, puis se séparent, disparaissent parfois hors de l’écran et réapparaissent, la caméra à hauteur des yeux.

Il y a beaucoup d’histoires d’amour dans relation d’amour, un titre maladroit qui remplace l’original français plus maladroit, qui se traduit littéralement par Les choses que nous disons, les choses que nous faisons. Le scénario de Moreh est brillamment construit à la manière de Les nuits arabes: une histoire qui en mène à une autre, jusqu’à ce que nous retournions là où nous avons commencé d’une manière inattendue.

Près du centre du labyrinthe se trouvent deux cousins, contradictoires à certains égards, mais tous deux très sensibles à leurs propres intérêts. Maxime (Niels Schneider) est le jeune romancier potentiel romantique classique avec des yeux et des cheveux de chiot qui donne toujours l’impression que quelqu’un la taquine avec amour. François (Vincent McKean) est son homologue comique : plus âgé, bâclé et presque en train de succomber à avoir le cœur brisé.

Nous commençons dans la campagne française idyllique, où Maxime nouvellement naufragé rencontre la petite amie enceinte de François Daphné (Camelia Jordana). Daphné aime entendre des histoires, en particulier des histoires stupides, alors Maxime révèle l’histoire de son malheur, en commençant par sa rupture avec Victoire (Julia Payton) et en passant à sa liaison avec sa colocataire Sandra (Gina Thiam).

READ  Jamie Lee Curtis d'Halloween : Je déteste les films d'horreur

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer