sport

L’histoire convoque l’officier de l’IAS Suhas Yathraj aux Jeux paralympiques de Tokyo

L’histoire convoque l’officier du service administratif indien (IAS) Sahs Lalinakiri Yathraj alors qu’il entre sur le terrain pour la finale de badminton aux Jeux paralympiques de Tokyo dimanche avec un tir à la médaille d’or.

Même s’il perd et remporte la médaille d’argent, le juge du district de Gautam, Buddha Nagar (Noida), 38 ans, sera entré dans l’histoire en tant que premier officier de l’IAS à remporter une médaille aux Jeux paralympiques.

Sahas, actuellement classé n°3 mondial dans la classe SL4, a disputé trois matches, dont les demi-finales de samedi, dans les matchs en cours.

Il était à son meilleur pour dominer ses rivaux.

Et alors qu’il a fallu moins de 20 minutes pour parcourir les deux premiers matchs, Sahs a battu l’Indonésien Freddy Setiawan 21-9, 21-15 en 31 minutes lors de la première demi-finale.

L’officier de l’IAS de la classe 2007, qui souffre d’un handicap à la jambe, affrontera la tête de série française Lucas Mazur lors de la finale de dimanche.

Histoire en construction ! Suhas LY, IAS, DM GB Nagar (Noida), UP, Inde lors de la finale de badminton en simple messieurs SL4. Ils ont battu les Indonésiens S Freddy 2-0 en demi-finale. L’Association IAS, un groupe de fonctionnaires administratifs actuels et retraités, a tweeté qu’elle jouera désormais pour l’or le 5 septembre.

Alors que l’ingénieur diplômé du Karnataka atteignait la finale de l’émission, les internautes lui ont apporté leur soutien en publiant le hashtag #Cheer4Suhas sur les plateformes de médias sociaux.

De nombreux groupes Whatsapp de résidents de Noida sont remplis de messages de félicitations pour les exploits sportifs de DM.

READ  Ligue 1 - Un coup, un but, succès maximum mais qualité minimum: le "petit miracle" de l'OM

Sahas, qui a obtenu son diplôme d’ingénieur en informatique de NIT Karnataka avec distinction, occupait auparavant le poste de juge de district de Prayagraj, Agra, Uzumgarh, Gunpur et Sonbhadra.

Depuis un an et demi, il est à l’avant-garde de la gestion de la pandémie de COVID-19 à Gautam Buddh Nagar depuis sa nomination au Western UP District le 30 mars 2020.

Avant de partir pour Tokyo la dernière semaine d’août, Sahas, interrogé sur sa pratique du badminton et son travail en tant que DM, a déclaré aux journalistes : “Je m’entraîne à partir de 22 heures pendant deux heures après que tout le travail de la journée soit terminé. J’ai dirige mon jeu et ma gestion de cette manière depuis environ six ans maintenant.”

Sahas a déclaré que son parcours professionnel avait commencé en 2016 alors qu’il était DM dans la région d’Azamgarh, dans l’est de l’UP, et qu’un tournoi de badminton y avait été organisé.

J’étais invité à l’ouverture du tournoi et j’ai exprimé mon désir d’y participer. Jusque-là, c’était un passe-temps pour moi car je jouais au badminton depuis l’enfance. J’ai eu la chance de jouer là-bas et de battre des joueurs au niveau de l’État.

C’est là, a-t-il dit, qu’il a été découvert par Gaurav Khanna, l’actuel entraîneur de l’équipe de semi-badminton du pays, et qu’il a commencé son parcours professionnel.

Dans le même 2016, il a participé aux Championnats d’Asie à Pékin et est devenu le premier joueur non classé à remporter la médaille d’or.

Une plus grande reconnaissance internationale l’attendait alors qu’il remportait des médailles aux championnats turcs de la BWF en 2017 et 2019 ainsi que les dernières médailles, l’or, au Brésil en 2020, avant que la pandémie de COVID-19 ne commence à dévaster l’Inde et le monde.

READ  France: suivez le match en direct!

Lorsque sa participation aux Jeux paralympiques de Tokyo a été confirmée en juillet, Sahas a déclaré que l’événement serait sans aucun doute difficile et qu’il était classé troisième au monde dans sa catégorie, il espérait une médaille.

“Au fil des ans, nous avons vu que de petites marges font la différence entre les gagnants et les perdants. J’ai perdu des matchs par millimètres et gagné par centimètres. Quand je concourrai à Tokyo, je sais que chaque joueur sera là dans l’espoir de remporter une médaille. .

Cependant, il a dit qu’il ne s’est soumis à aucune pression pour cela, car il a cité les enseignements de la Bhagvat Gita.

“Faites votre travail et vous obtiendrez des résultats. Je ne me mets pas sous pression. Si Dieu m’avait amené à ce niveau, je ferais de mon mieux. “

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer