Economy

les cinq choses à retenir du week-end

N’avez-vous pas suivi l’actualité pendant le week-end? Voici les principaux titres à retenir des quarante-huit dernières heures.

  • État d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 16 février, 46 millions de Français désormais sous couvre-feu

L’Assemblée nationale a adopté, samedi 24 octobre, la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février. Ce texte, qui vise à prolonger ce régime d’exception, relancé samedi dernier, a été voté par 71 voix contre 35. Il sera examiné par les sénateurs mercredi, avant adoption définitive début novembre. Il autorise l’exécutif à introduire des restrictions pour faire face à la crise sanitaire.

Plus de deux Français sur trois sont désormais sous couvre-feu, pour tenter d’arrêter la progression exponentielle de Covid-19. Un décret publié dans la nuit de vendredi à samedi a étendu le système imposé à l’Ile-de-France et aux grandes métropoles, pour toucher un total de 54 départements en plus de la Polynésie, soit 46 millions de Français privés de déplacement entre 21 heures et 6 heures du matin.

Lisez également l’histoire: “Au moins l’enfermement, c’était clair, mais là …”: mécontente ou incrédule, la France sous couvre-feu prend patiemment sa peine

Face à la seconde vague balayant le pays, ” la meilleure façon “ de “Soulager l’hôpital, c’est finalement ne pas tomber malade”, a justifié le Premier ministre Jean Castex après une visite à l’hôpital Nord de Marseille. “Cela dépend de chacun de nous” il a insisté, appelant la population à respecter ” à tout prix “ le couvre-feu et, “Encore mieux, tous les gestes de barrière”, y compris dans la sphère privée.

  • Couvre-feu en Espagne, nouvelles restrictions en Italie face à l’augmentation des cas de Covid-19

Dans le centre de Rome, en Italie, le 25 octobre.

Dans une Europe qui bascule sous l’effet d’une puissante seconde vague de la pandémie de Covid-19, plusieurs pays ont décidé de renforcer leurs mesures de prévention.

Lisez aussi le rapport: Face à l’aggravation de la crise sanitaire, Bruxelles se met en position d’agir

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé dimanche la mise en place d’un état d’urgence sanitaire jusqu’à début mai, et un couvre-feu dans tout le pays de 23 heures à 6 heures du matin, à l’exception des îles Canaries, où l’incidence du virus est faible. Il s’agit du deuxième état d’urgence déclaré dans le pays, après celui instauré en mars et qui a duré jusqu’en juin. Certaines régions avaient pris les devants avec des restrictions locales, comme Madrid, Castille-León (nord), la région de Valence (est) et la ville de Grenade (sud).

READ  Le groupe Ferrero investira 42 millions d'euros en Normandie pour augmenter ses capacités de production et de stockage
Lisez aussi le résumé: Visualisez l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde

Un couvre-feu a déjà été instauré dans plusieurs pays européens. En Italie, trois régions l’ont adopté ces derniers jours: Latium (Rome), Lombardie (Milan) et Campanie (Naples). Au moins deux autres, le Piémont et la Sicile, suivront cette semaine. De plus, les cinémas, les théâtres, les gymnases et les piscines de tout le pays fermeront du lundi au 24 novembre. Les bars et restaurants devront cesser de servir après 18 h, et 75% des cours dans les écoles secondaires et les universités se tiendront en ligne.

A Bruxelles, les autorités ont décidé d’avancer le couvre-feu imposé en Belgique à 22 heures. Elles ont ordonné la fermeture des commerces à 20 heures et celle des lieux culturels, musées et salles de sport à partir de lundi.

  • Erdogan attaque Macron, Paris dénonce la “propagande haineuse” de la Turquie

Lors d'une manifestation contre les propos du président français sur les caricatures de Muhammad, à Istanbul, en Turquie, le 25 octobre.

Tensions en Méditerranée au conflit en Libye, via le Haut-Karabakh, les sujets de désaccord sont nombreux entre la Turquie et la France. La tension monte encore d’un cran ce week-end, après un passage d’armes entre Paris et Ankara concernant les caricatures de Mohammed et la réaction des autorités françaises à la suite de l’attentat qui a coûté la vie au professeur d’histoire et de géographie Samuel Paty.

Lisez aussi le rapport: Caricatures Mahomet: plusieurs pays du Moyen-Orient appellent au boycott des produits français

Samedi, lors d’un discours télévisé, le président turc a directement attaqué son homologue français, Emmanuel Macron: «Tout ce que l’on peut dire d’un chef d’État qui traite ainsi des millions de membres de différentes communautés religieuses est: Commencez par passer les examens de santé mentale». » Il y a deux semaines, M. Erdogan a dénoncé comme provocation les déclarations du président français sur la “Séparatisme islamiste” et la nécessité de “Structurer l’Islam” en France, tandis que l’exécutif a présenté un projet de loi à ce sujet.

READ  un client FNAC dépose une réclamation après l'échec du retrait de sa console

Dimanche, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, dénoncé au nom de la Turquie “Un désir d’attiser la haine” contre la France et son président, soulignant que l’ambassadeur de France en Turquie, a rappelé “pour consultation”, comme on dit, sera de retour ce dimanche.

Lisez également l’analyse: La France contre la Turquie, à l’origine de l’affrontement

Pour sa part, le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, dénoncé dimanche “Remarques inacceptables” du président turc. Il a appelé “La Turquie doit arrêter cette dangereuse spirale de confrontation”.

  • Décès du président de Samsung Electronics, Lee Kun-hee

Une couronne offerte par le président de l'Assemblée nationale sud-coréenne pour les funérailles de feu le président de Samsung Lee Kun-hee à Séoul le 25 octobre.

L’architecte du succès mondial du conglomérat sud-coréen Samsung, Lee Kun-hee est décédé à l’âge de 78 ans. Il était dans le coma depuis une crise cardiaque souffert en mai 2014 et était soigné au Samsung Medical Center à Séoul. Lee Jae-yong, aujourd’hui vice-président, dirige le groupe depuis l’hospitalisation de son père.

Lisez aussi la nécrologie: Le président de Samsung, Lee Kun-hee, est mort

“Le président Lee était un véritable visionnaire qui a transformé Samsung en faisant d’une entreprise locale un leader mondial de l’innovation et de la puissance industrielle”, la société a souligné, ajoutant: «Son héritage est éternel. “

Son règne reste cependant entaché de scandales. Le «président Lee» a maintenu les liens de son entreprise avec le pouvoir, forgés par son père, un ami proche du président autoritaire Park Chung-hee (1961-1979).

  • Lewis Hamilton bat le record de Michael Schumacher pour les victoires en Formule 1

Le pilote britannique Lewis Hamilton après avoir remporté le Grand Prix du Portugal à Portimao, au Portugal, le 25 octobre.

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le 92 dimanchee victoire de sa carrière en Formule 1 lors du Grand Prix du Portugal, battant ainsi le record de réussite de Michael Schumacher. Le Britannique conforte également son avance au championnat du monde, où il vise un 7e titre, ce qui lui permettrait d’égaler le record également établi par le légendaire pilote allemand.

READ  Les marchés boursiers européens montent, confiants quant au résultat de l'élection présidentielle américaine

“Je n’ai pas encore eu le temps d’y penser vraiment, je suis toujours mentalement dans la course”Hamilton a vivement réagi à l’importance d’être le détenteur du record absolu de victoires en Formule 1. “Je le dois aux gens de l’usine qui n’arrêtent jamais d’innover et de travailler”, a ajouté le champion britannique, qui a remporté cinq de ses six titres mondiaux avec Mercedes.

Et aussi :

Le rugby. Malgré un essai concédé dès la première minute et de nombreux pénalités concédées, les Blues ont battu samedi avec la façon dont le Pays de Galles (38-21) un test de match.

Cameroun. Au moins huit enfants ont été tués et douze blessés samedi lors de l’attaque contre une école de Kumba dans une région anglophone du sud-ouest du pays, selon le rapport des Nations Unies.

Haut-Karabakh. De nouveaux combats ont éclaté dimanche, entre l’Azerbaïdjan et les séparatistes arméniens, les deux camps se reprochant de bloquer un règlement pacifique du conflit.

Le monde

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer