sport

L’entraîneur du Wallaby, Eddie Jones, se dit engagé dans le rugby australien et n’a pas l’intention de se rendre au Japon.

L’entraîneur-chef des Wallabies, Eddie Jones, se dit « engagé envers l’Australie » au milieu de nombreuses informations selon lesquelles il envisage de démissionner et de reprendre le rugby au Japon pour la deuxième fois.

Jones a déclaré qu’il prévoyait de tenir une conférence de presse lundi.

Jones est arrivé à Sydney jeudi soir après un mauvais cas Coupe du monde de rugby Une campagne en France où les Wallabies, doubles champions, n’ont pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale pour la première fois en 36 ans d’histoire du tournoi.

Un journaliste de 7News TV a demandé à Jones, 63 ans, à l’aéroport s’il se dirigeait vers le Japon.

« Pas de commentaire, mon pote, » répondit Jones. « Je parlerai aux médias lundi. Mais je m’engage envers l’Australie. »

Jones a déclaré qu’il n’avait eu « aucune discussion » avec les responsables japonais malgré un reportage du Sydney Morning Herald du 25 septembre l’interviewant au sujet du rôle d’entraîneur laissé par Jimmy Joseph.

Les médias japonais ont rapporté que Jones était le candidat le plus probable pour remplacer Joseph. Jones a nié ces informations et la Fédération australienne de rugby a déclaré que l’organisation croyait les paroles de Jones.

« Eh bien, je ne peux pas contrôler cet ami », a déclaré Jones à propos des informations interrogées jeudi à l’aéroport.

Jones a entraîné le Japon de 2012 à 2015 et a aidé l’équipe à remporter une victoire surprise en Coupe du monde contre l’Afrique du Sud à Brighton, en Angleterre.

Rugby Australie a apporté son plein soutien à Jones la semaine dernièrequi est sous contrat jusqu’à la fin de la Coupe du monde de rugby 2027.

READ  Sam Kerr aide à guider Chelsea vers la finale de la Ligue des champions féminine

Il a été critiqué avant de partir pour la France après avoir sélectionné une équipe jeune – 25 des 33 joueurs participaient à la Coupe du monde de rugby pour la première fois – et transporté des joueurs blessés mais laissé de côté des vétérans dont Michael Hooper et Quade Cooper.

Il a insisté sur le fait que les Wallabies pourraient remporter la Coupe du monde de rugby même après avoir perdu contre les Fidji pour la première fois en 69 ans. Mais alors un Défaite 40-6 contre le Pays de Galles – La plus lourde défaite de l’Australie dans une Coupe du Monde de Rugby – les a mis au bord de l’élimination.

La victoire d’un point du Portugal sur les Fidji lors des matches de la phase de groupes a mis fin aux faibles chances de l’Australie de se qualifier pour les quarts de finale. Les Fidji sont passées derrière le Pays de Galles aux points.

___

Coupe du monde de rugby AP : https://apnews.com/hub/rugby

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer