sport

L’émissaire français critique le Premier ministre libanais pour avoir blâmé l’effondrement économique

BEYROUTH (Reuters) – L’ambassadeur de France a critiqué le Premier ministre libanais pour avoir déclaré que le pays était en état de siège et a blâmé des années de “mauvaise gestion et d’inactivité” des dirigeants libanais pour l’effondrement de l’économie.

La Banque mondiale a décrit la crise libanaise comme l’une des pires récessions de l’histoire moderne. La monnaie a perdu plus de 90 % de sa valeur et a plongé plus de la moitié de la population dans la pauvreté.

L’ambassadrice de France au Liban Anne Grillo s’est exprimée mardi en réponse à un discours du Premier ministre par intérim Hassan Diab, qui a déclaré aux émissaires qu’un blocus avait été imposé au pays et a mis en garde contre des troubles sociaux imminents.

Dans un enregistrement de ses propos diffusé mercredi par l’ambassade de France, Grillo a blâmé la “classe politique” libanaise pour la chute.

“Mais ce qui effraie M. le Premier ministre, c’est que cet effondrement brutal aujourd’hui est le résultat délibéré d’une mauvaise gestion et d’une inactivité pendant des années”, a-t-elle déclaré.

“Ce n’est pas le résultat d’un blocus extérieur. C’est le résultat de vos propres responsabilités, vous tous, depuis des années, de la classe politique. C’est la réalité.”

Diab occupait le poste de concierge depuis sa démission à la suite de l’explosion catastrophique du 4 août dans le port de Beyrouth. Depuis lors, les politiciens sectaires divisés n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur un nouveau gouvernement.

Les donateurs demandent depuis longtemps des réformes pour éradiquer la corruption et le gaspillage de l’État – largement considérés comme les causes profondes de la crise.

READ  EdF (M) | 4 Français libérés contre la Serbie

Diab avait noté des appels répétés à lier l’aide à la réforme, mais a déclaré que le “siège imposé” au Liban n’affecte pas les corrompus – une référence apparente aux politiciens.

Il a souligné que la patience du peuple libanais s’épuise et que “lier l’aide du Liban à la formation d’un nouveau gouvernement est devenu un danger pour la vie des Libanais et de l’entité libanaise”, notant que le Liban est à quelques jours d’une explosion sociale. .

Grillo a indiqué que la France, avec le soutien d’autres puissances, a organisé deux conférences sur le Liban depuis l’explosion du 4 août, et travaille à la tenue de deux troisièmes conférences.

Bien que le gouvernement de Diab ait agi à titre temporaire, il a déclaré qu’il pourrait prendre des mesures, notamment la mise en œuvre d’un filet de sécurité sociale financé par la Banque mondiale.

(Reportage d’Emad Kreidi, écrit par Tom Perry, édité par Nick McPhee)

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer