science

Le télescope spatial Sophia de la NASA quitte Christchurch pour la dernière fois

L’observatoire de vol high-tech de la NASA, Sofia, a probablement décollé de l’aéroport de Christchurch pour la dernière fois.

Le B747 a décollé du sol néo-zélandais jeudi midi, pour finalement se diriger vers la Californie où il sera mis hors service et mis à la retraite.

Des passionnés sont venus assister au lancement final alors qu’elle partait pour Hawaï.

La décision de mettre l’avion hors service intervient alors que la technologie la plus récente et la meilleure continue de déjouer les avions plus anciens.

Sophia a également été endommagée par une tempête peu après son arrivée en Nouvelle-Zélande en juin.

« C’est toujours amusant de voler, mais quitter Christchurch est doux-amer », a déclaré le pilote en chef Andy Jeffs Barry à 1News.

« J’aimerais que nous puissions rester plus longtemps, j’aimerais que nous puissions voyager plus et que nous soyons ici de manière permanente, mais nous devons rentrer chez nous et continuer à voler scientifiquement en Californie. »

L’avion passera les mois d’hiver stationné à l’aéroport de Christchurch où il effectuera des missions pouvant aller jusqu’à 10 heures.

Pour les pilotes et l’équipage, la communication avec la ville de Christchurch était une partie spéciale des nombreuses missions de Sophia.

« Venir ici chaque année a été vraiment spécial et voir le développement et la persévérance dans tout ce qu’il a traversé a toujours été si spécial », a déclaré Barry.

« Il y a beaucoup d’émotion ici, non seulement avec l’équipe américaine et allemande de SOFIA, mais aussi avec certaines personnes locales », a déclaré Dean Neely, un pilote de recherche de la NASA à Sofia.

READ  Vaccin - Pourquoi il est trompeur de comparer le SIDA et Covid-19

Elle s’est rendue à Christchurch sept fois depuis 2013 au cours de sa vie, effectuant des missions de nuit.

Sophia porte un télescope de 2,7 mètres dans la stratosphère, permettant aux astronomes de voir et d’étudier le système solaire sans interférence de l’atmosphère terrestre.

L’avion est capable de voler au-dessus de 39 000 pieds, contournant 99% de l’atmosphère bloquant les infrarouges de la Terre.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer