World

Le rapport a conclu que l’inégalité économique est la réalité pour les femmes aux Fidji

Un nouveau rapport révèle que les femmes aux Fidji ont moins de temps pour les loisirs et effectuent un travail non rémunéré que les hommes.

123rf

Un nouveau rapport révèle que les femmes aux Fidji ont moins de temps pour les loisirs et effectuent un travail non rémunéré que les hommes.

Un nouveau rapport met en évidence les différences flagrantes entre les hommes et les femmes aux Fidji.

Plus de 33 % : autonomisation économique des femmes et des filles aux Fidji Le mouvement des droits des femmes aux Fidji l’a libéré mercredi.

« Le rapport documente de manière exhaustive les nombreuses inégalités auxquelles les femmes et les filles sont confrontées dans l’économie en matière de travail rémunéré, de travail domestique non rémunéré et d’utilisation des loisirs », a déclaré Nalini Singh, directrice exécutive de l’Union pour les droits des femmes au Maroc.

« Dans l’état actuel des choses, les femmes ne représentent que 34 % de la main-d’œuvre aux Fidji, tandis que les hommes représentent 66 %. »

En savoir plus:
* L’impact de la pandémie sur les femmes fait dérailler des décennies de progrès en matière d’égalité des sexes
*Bronwyn Hayward nommée Top Winner aux Women of Influence Awards
* Un premier regard sur Women of the Movement met en lumière l’histoire de la mère d’Emmett Till

Le rapport révèle que 73 % du travail domestique non rémunéré est effectué par des femmes fidjiennes contre 27 % par des hommes.

Il a constaté que les hommes fidjiens disposaient également d’environ cinq heures de plus par semaine pour des activités récréatives que les femmes.

À la retraite, il y a un écart de temps libre de 4,4 heures par semaine.

Robert Cuisine/Personnel

Position du vice-Premier ministre néo-zélandais Carmel Cipollone après des entretiens bilatéraux avec le Premier ministre fidjien Sitiveni Rabuka.

READ  Whisky, Billy Joel et un vol en hélicoptère : une liste des faveurs et cadeaux des députés a été publiée

« Plus de travail est nécessaire pour remédier aux inégalités actuelles décrites dans ce rapport afin qu’il y ait un changement transformateur vers l’égalité des sexes », a déclaré Singh.

Sachi Kiran, ministre adjointe des Affaires féminines, des Affaires de l’enfance et de la lutte contre la pauvreté des Fidji, a déclaré que l’autonomisation économique des femmes est essentielle pour la société.

« L’augmentation de la participation des femmes à l’économie entraîne des changements positifs pour les femmes et des effets multiplicateurs sur la nation en général », a-t-elle déclaré.

« Cependant, les obstacles systémiques et structurels auxquels les femmes sont confrontées aux Fidji entravent les opportunités inclusives et la participation des femmes à l’économie ».

Singh a déclaré qu’elle espérait que le rapport guiderait les décideurs politiques pour lutter contre les disparités entre les sexes auxquelles les femmes fidjiennes sont confrontées dans l’économie et la société.

« Aucun pays ne peut véritablement développer et faire progresser l’égalité des sexes si la moitié de sa population est laissée pour compte », a-t-elle déclaré.

« Lorsque les femmes participent de manière significative à l’économie, tout le monde en profite. »

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer