Top News

Le PP-DB ne participera pas à la session parlementaire de vendredi

Le groupe parlementaire du parti Nous gardons le changement – Bulgarie démocratique (PP-DB) votera pour rejeter le veto du président Roumen Radev sur les modifications de la loi sur l’énergie, mais cela se produira après les élections locales, a déclaré le coprésident. De PP-DB Kirill Petkov. Il a précisé que les représentants du groupe PP-DB ne participeront pas à la séance extraordinaire de l’Assemblée nationale prévue vendredi.

« Le veto doit être annulé, c’est une réforme claire qui doit avoir lieu. Cela fait partie du plan de relance et de résilience. D’un autre côté, nous avons également dit que le vendredi précédant les élections, lorsque les citoyens de toute la Bulgarie doivent faire leur déclaration décisions les plus importantes quant à savoir qui « Il sera leur maire. Il est ridicule de leur jeter de la poudre aux yeux avec des questions nationales ». Petkov a commenté.

Selon lui, le cirque avant les élections au Parlement est totalement inutile et il n’y en aura donc pas à cette réunion. « Nous pouvons rejeter le veto en toute sécurité juste après les élections. Nous n’y assisterons pas parce que cela ne sert à rien.

Il a également commenté la question avec Lukoil, soulignant que l’entreprise tente d’exploiter une ancienne perte pour cacher de nouveaux impôts. Ils ont déclaré un jour que cette ancienne perte ne s’appliquait pas à eux et qu’ils devaient payer l’intégralité de leurs impôts, nous insisterons et ils seront perçus. Le ministre des Finances les a déjà informés. Désormais, nous dirons tous ensemble que nous ne permettrons pas que ces anciennes pertes servent à couvrir de nouveaux impôts. Le contrôle de l’État devrait être exercé par le ministère des Finances. « Nous, les partis, soutenons cette approche », a déclaré Petkov.

READ  La France exhorte la Grande-Bretagne à faire plus pour aider les réfugiés ukrainiens à Calais

Selon lui, le gouvernement intérimaire, lorsqu’il a proposé la loi, a laissé une brèche que Lukoil pourra exploiter, mais elle sera comblée. « La faille est très simple : il doit y avoir une notification à Bruxelles ou non. Non, une telle notification n’est pas nécessaire, donc cette raison peut être utilisée pour éviter de payer des impôts. »

Concernant la demande de la coalition selon laquelle la vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères Maria Gabriel soumettrait des rapports écrits hebdomadaires sur l’espace Schengen, Petkov a souligné qu’il s’agissait d’une priorité absolue pour la Bulgarie et qu’il fallait une stratégie claire pour convaincre l’Autriche et les Pays-Bas de la soutenir. . nous. « Cela ne se fera pas tout seul. C’est pourquoi nous concentrons le travail du ministère des Affaires étrangères sur le fait que nous ne pouvons pas rester les bras croisés et attendre que quelqu’un dise non. Nous devons agir », a également souligné Kirill Petkov.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer