Top News

Le mystère s’épaissit autour de l’état de santé de Donald Trump

Publié le 5 oct.2020 à 18:10Mis à jour le 5 oct.2020 18:49

le le mystère demeure sur l’état de santé de Donald Trump. Le président américain espère toujours être libéré de l’hôpital lundi, mais des messages contradictoires se succèdent. Dimanche, il a fait une sortie rapide inattendue dans sa voiture pour saluer ses fidèles rassemblés autour du centre médical militaire national Walter Reed à Bethesda. Un nouveau point doit être fait par les médecins lundi. De son évolution dépend sa sortie, ou non.

L’entourage de Donald Trump est rassurant. Il est lui-même apparu dans une vidéo publiée dimanche sur les réseaux sociaux et est à nouveau hyperactif sur Twitter. «J’ai beaucoup appris sur le Covid, j’ai appris en allant à l’école, c’est la vraie école, pas celle que l’on apprend dans les livres. Je comprends”, il a indiqué.

Traitement stéroïdien

Cependant, les médecins ont révélé que son taux d’oxygène avait fortement chuté deux fois depuis qu’il testé positif , nécessitant à chaque fois une intervention médicale. Il a également reçu un traitement aux stéroïdes, une pratique généralement réservée aux cas les plus graves de Covid, en plus de traitement expérimental par anticorps . Ils ont cependant dit que son état s’était amélioré, au point qu’ils envisageaient de le laisser sortir lundi. Une idée qui a fait bondir certains experts, qui constatent que compte tenu de son âge et de son état de santé, il reste vulnérable.

Les observateurs prennent toutes les informations diffusées avec méfiance: Donald Trump ne veut pas apparaître dans une situation de faiblesse à moins d’un mois de l’élection présidentielle, alors que son rival Joe Biden a été testé négatif à Covid-19 à trois reprises ces derniers jours. Son apparente bonne santé dimanche pourrait très bien être le résultat d’un traitement aux stéroïdes, ce qui peut obscurcir la réalité.

READ  Bertrand-Kamal (Koh-Lanta): Soirée hommage émouvante avec des aventuriers

“La démence”

Par ailleurs, la sortie du président sous la surveillance des caméras dimanche a été vivement critiquée par le personnel médical. “Toute personne dans le véhicule lors de cette sortie présidentielle totalement inutile doit désormais se mettre en quarantaine pendant 14 jours”, a écrit sur Twitter le Dr James Phillips, qui travaille chez Walter Reed.

«Ils pourraient tomber malades. Ils pourraient mourir. Juste pour la mise en scène politique. Pour les ordres donnés par Trump, qui met leur vie en danger pour le théâtre. C’est de la folie. “ Ce lundi, c’est sa porte-parole Kayleigh McEnany qui a été testée positive.

Une autre polémique a éclaté sur les conditions dans lesquelles l’annonce du test positif de Donald Trump a été faite. Selon deux personnes de son entourage citées par la presse américaine, le président a fait un premier test positif jeudi, qu’il n’avait pas révélé.

Sur Fox News, il a ensuite déclaré qu’il attendait les résultats. Il s’avère également que son transfert à l’hôpital vendredi a été dicté par son état de santé: ce n’était pas, comme l’avait d’abord affirmé la Maison Blanche, une mesure de précaution. .

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer