sport

Le Graët sur le conflit avec Deacon: “Je vais regarder de plus près, ce n’est pas durable”

Noel Le Graët ne pouvait plus faire comme si de rien n’était. Le président de la FFF s’est donc senti obligé de revenir sur cette opposition musclée des médias interposés entre Corinne Deacon et les joueurs de l’Olympique Lyonnais. Et il n’a plus l’intention d’assister en tant que simple spectateur. “Je vais regarder de plus près. Etre en conflit avec les meilleurs joueurs de France n’est pas durable“, a avoué le patron du football français en L’équipe.

Le Breton n’a pas tardé à réagir. Quelques heures avant, Amandine Henry, capitaine de l’équipe de France à la Coupe du monde 2019, avait violemment mis le feu à la poudre lors d’une longue interview vérité sur Canal + où elle avait dénoncé la “gestion” de l’entraîneur Corinne Deacon en équipe de France. Entraînement avec “beaucoup de problèmes, “selon elle. Une attaque rare d’un capitaine contre son entraîneur.”Ce n’est pas très bon, a d’ailleurs regretté l’ancien président de Guingamp. Les joueurs doivent garder un droit de réserve vis-à-vis de la Fédération“.

On ne devrait pas avoir ce genre de problème à ce niveau

Alors qu’il prolongeait son bail jusqu’en 2022 sans communiquer il y a quelques mois, Noël Le Graët avait jusque-là soutenu Corinne Deacon. Et s’il se souvient qu’elle est “invaincu depuis la Coupe du monde“, il reconnaît également que le conflit avec les Lyonnaises commence à être une réelle préoccupation.”On ne devrait pas avoir ce genre de problème à ce niveau, il concède. Les meilleurs joueurs ne devraient pas être difficiles à diriger. Ils sont intelligents. L’intérêt du coach, je le répète encore une fois, est de sélectionner les meilleurs joueurs“.

READ  Atlético de Madrid - FC Barcelone: ​​les lignes probables

En tout cas, la situation semble aujourd’hui difficile à affronter. Depuis plusieurs semaines maintenant, les Lyonnaises, Wendie Renard et Amel Majri en tête, n’hésitent pas à évoquer leur malaise face à la direction de Corinne Deacon. “Nous vivons dans un climat très négatif et je ne me vois pas gagner un titre avec ce coach. Beaucoup de joueurs le pensent mais ne le disent pas», a même lancé en octobre, Sarah Bouhaddi, qui a choisi cet été de suspendre sa carrière internationale.

La sortie d’Amandine Henry quatre jours avant l’annonce de la dernière liste de l’année 2020 pour les matches de qualification décisifs pour l’Euro 2022 semble porter ces tensions à un nouveau niveau. Alors, le point de non-retour a-t-il été atteint? Ce «conflit doit être gérable» espère un Noël Le Graët très optimiste.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer