Economy

Le cœur artificiel Carmat a obtenu la certification européenne, sa commercialisation pourra commencer

La commercialisation du cœur artificiel Carmat conçu par le professeur Alain Carpentier, pourra démarrer au prochain trimestre. La société française qui a développé ce cœur vient d’obtenir le marquage CE (certification européenne).

Cette certification européenne a été obtenue après des années d’essais cliniques et d’améliorations. La première implantation a eu lieu le 12 décembre 2013. Claude Dany, le patient, avait survécu à deux mois et demi et a ouvert la voie à cette technologie. Le cœur artificiel Carmat est commercialisé avant même la fin des essais cliniques. Sept patients doivent encore être implantés pour terminer l’étude pivot.

Le cœur Carmat est encore loin de prolonger durablement la vie des patients. Dans les essais cliniques, un seul patient a réussi à survivre plus de deux ans, tandis qu’une greffe conventionnelle peut espérer vivre près de 20 ans de plus. C’est pourquoi ce cœur est destiné aux patients en insuffisance cardiaque terminale, donc en fin de vie. En particulier, cela pourrait leur permettre de tenir jusqu’à ce qu’une greffe naturelle soit libre. Il y a en effet une pénurie de cœurs naturels.

Environ 500 transplantations cardiaques sont effectuées chaque année, tandis que plus de 10 000 Français sont en attente d’une transplantation. Carmat prévoit de fabriquer environ 300 cœurs artificiels par an d’ici trois ans dans son usine de Vélizy (Yvelines). Ce cœur artificiel coûte environ 150 000 euros. La question est maintenant de savoir quelle sera la couverture de la sécurité sociale.

READ  Un sondage a révélé que les Britanniques sont plus de gauche dans les politiques économiques que les Français

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer