Economy

Le chauffage au gaz sera interdit dans les maisons neuves à partir de l’été 2021 – Mieux Habiter


Nouveau bâtiment: les compagnies gazières craignent "le retour du chauffage électrique obligatoire"

Nouveau bâtiment: les entreprises gazières craignent “le retour du chauffage électrique obligatoire” (© RI Pixabay)

La nouvelle réglementation environnementale RE 2020 interdira le gaz dans les maisons neuves à partir de 2021. Une interdiction qui affectera les nouveaux logements collectifs après 2024.

C’est bientôt la fin du gaz dans les maisons neuves. Le gouvernement s’apprête à dévoiler ses arbitrages dans ce domaine. Selon les informations de Échos, la réglementation environnementale 2020 “marquera une avancée majeure: la disparition progressive des nouveaux logements chauffés au gaz”.

La nouvelle réglementation environnementale RE 2020, qui impose de nouveaux seuils de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre sur les bâtiments, s’appliquera dès l’été 2021 aux logements, bureaux et bâtiments scolaires. Les maisons unifamiliales dont la demande de permis de construire a été introduite ultérieurement seront affectées. Pour les logements collectifs, pour lesquels les alternatives au gaz ne sont pas encore bien développées, une tolérance est accordée jusqu’en 2024.

Le seuil d’émission maximal autorisé sera fixé à partir de 2021 à 4 kilogrammes (kg) de CO2 / an / m2 pour les maisons, et pour les appartements à 14 kg de CO2 / m2, disons les échos. «A partir de 2024, ce seuil sera ramené à 6 kg CO2 / m2 / an, excluant effectivement le chauffage exclusivement au gaz, mais permettant le développement de solutions innovantes, notamment hybrides (comme les pompes à chaleur utilisant un léger back-up de gaz en très froid) », précise le ministère de la Transition écologique au quotidien.

Risque de retour du chauffage électrique?

Un gros coup dur pour certains professionnels. Ainsi, le patron du réseau de transport de gaz GRTGaz dit craindre la résurgence du chauffage électrique dans les bâtiments neufs, tandis que Thierry Found, PDG de GRTgaz, l’un des deux opérateurs du réseau de transport de gaz en France avec Teréga dit craindre “le retour de chauffage électrique obligatoire pour tous ».

READ  date de report et offres à ne pas manquer ce vendredi

>> Partenariat BFM Immo: jusqu’à 4000 € de bonus pour les travaux de rénovation de votre logement avec Auchan Eco Energie Premium

«Les pompes à chaleur électriques sont des solutions intéressantes» mais, «derrière le cortège des pompes à chaleur, il y a aussi des radiateurs électriques et, en fonction du réglage d’un certain nombre de coefficients, on risque d’avoir le retour du radiateur électrique», souligne Thierry Found . «La crainte est que dans les hivers à venir nous ayons un pic (de consommation) dont la taille aura augmenté et un système électrique toujours plus fragile en raison du développement des énergies renouvelables, de la fermeture d’un certain nombre d’unités nucléaires., de leur vieillissement », poursuit-il.

Seuil de consommation maximum

“Il suffit qu’il y ait une crise d’une nature ou d’une autre et, tout d’un coup, le système électrique et donc le système énergétique devient très fragile”, insiste-t-il. Il évoque ainsi les récentes mises en garde de l’exploitant du réseau électrique de RTE: la France pourrait connaître des difficultés d’approvisionnement en électricité en cas de vague de froid en février, la crise sanitaire ayant perturbé la maintenance des réacteurs nucléaires.

Le ministère précise Échos que «le gouvernement veut éviter de provoquer un retour massif du radiateur électrique, car bien qu’il soit peu coûteux à installer, ce mode de chauffage est coûteux à utiliser et pèse plus lourdement sur le réseau électrique au plus fort de l’hiver (pointe hivernale). C’est pourquoi RE 2020 imposera l’utilisation de chaleur renouvelable en fixant un plafond pour la consommation d’énergie primaire non renouvelable.

READ  Hallmarq introduit l'IRM équine permanente en France - Solutions d'affaires pour les praticiens équins

(Avec AFP)

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer