Top News

L’Australie et la France soutiennent la paix dans le détroit de Taiwan

  • Écrit par Lin Xia Nan / Journaliste

Une déclaration conjointe de l’Australie et de la France a souligné lundi l’importance de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan, alors que les deux pays ont convenu d’une coopération maritime plus étroite dans la région indo-pacifique, y compris un “transit conjoint à l’avenir”.

Depuis que le président américain Joe Biden et le Premier ministre japonais Yoshihide Suga ont appelé à “l’importance de la paix et de la stabilité à travers le détroit de Taiwan” dans une déclaration du 16 avril, des déclarations conjointes ont été faites par d’autres membres de la communauté internationale – y compris celles du Japon, de l’Australie , Japon et autres. L’Union européenne, les États-Unis, l’Union européenne, les dirigeants du Groupe des Sept – ont adopté cet engagement.

Les consultations ministérielles inaugurales entre l’Australie et France 2+2 ont été tenues par la ministre australienne des Affaires étrangères Marise Payne, le ministre australien de la Défense Peter Dutton, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et la ministre française des Armées Florence Parly.

Les ministres “ont souligné l’importance de la paix et de la stabilité à travers le détroit de Taïwan et ont encouragé le règlement pacifique des problèmes trans-détroit”, indique le communiqué, exprimant également le soutien des ministres à la participation de Taïwan aux organisations internationales.

Le communiqué exprimait de “sérieuses préoccupations concernant la situation en mer de Chine méridionale”, ajoutant que les différends devaient être résolus de manière pacifique conformément au droit international, en particulier à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

READ  Memphis Depay voit son rêve de rejoindre le Barça bloqué in extremis, Jeff Reine-Adélaïde est prêté à Nice

Il a ajouté que les ministres “ont réaffirmé l’importance de la liberté de navigation et de survol conformément au droit international, et ont convenu d’une coopération maritime plus étroite dans la région indo-pacifique, y compris par le biais d’opérations de transit conjointes à l’avenir”.

Les ministres ont exprimé leur grave préoccupation face aux violations flagrantes des droits de l’homme contre les Ouïghours et d’autres minorités ethniques musulmanes au Xinjiang, en Chine, et face à l’érosion de l’autonomie et des libertés à Hong Kong.

Les ministres ont réitéré leur appel à la Chine pour qu’elle accorde un accès urgent, significatif et sans restriction au Xinjiang aux observateurs internationaux indépendants, y compris le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Hier soir, le ministère des Affaires étrangères a salué la déclaration des deux pays.

La porte-parole du ministère, Joanne O (歐 江 安) a déclaré dans un communiqué que l’Australie et la France sont des amis importants et des partenaires partageant les mêmes idées de Taiwan.

Elle a déclaré que Taiwan continuerait de travailler avec eux et d’autres pays partageant les mêmes idées pour défendre la démocratie, l’ordre international fondé sur des règles, ainsi que la paix et la prospérité dans le détroit de Taiwan et dans la région indo-pacifique.

Les commentaires seront modérés. Gardez les commentaires liés à l’article. Les notes contenant un langage abusif et obscène, des attaques personnelles de toute nature ou promotion et l’interdiction d’utilisateur seront supprimées. La décision finale sera à la discrétion du Taipei Times.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer