Top News

L’Australie accepte l’offre de la Nouvelle-Zélande d’accueillir 450 réfugiés après un long retard

émis en : Modifié:

SYDNEY (AFP) – L’Australie a accepté jeudi l’offre de longue date de la Nouvelle-Zélande d’accueillir des centaines de réfugiés détenus pendant des années dans des camps éloignés dans le cadre de la politique d’immigration de « solution silencieuse » de Canberra.

L’accord, lancé à l’origine en 2013, verrait la Nouvelle-Zélande accepter 150 réfugiés par an pendant trois ans après qu’ils aient été sélectionnés par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Nous sommes heureux de pouvoir fournir des résultats de réinstallation pour les réfugiés qui, autrement, continueraient à faire face à un avenir incertain », a déclaré le ministre néo-zélandais de l’Immigration, Chris Favoy.

Dans une déclaration conjointe avec la ministre australienne de l’Intérieur, Karen Andrews, M. Favoie a déclaré que l’accord reflétait « la longue et fière histoire de la Nouvelle-Zélande en matière de réinstallation des réfugiés ».

Wellington a fait cette offre pour la première fois à un moment où l’Australie cherchait à dissuader un nombre record de demandeurs d’asile arrivant par bateau.

Canberra les a envoyés dans des camps d’internement dans les pays du Pacifique de Nauru et de Papouasie-Nouvelle-Guinée, s’engageant à ne pas permettre à un demandeur d’asile arrivé par bateau de s’installer définitivement en Australie.

À l’époque, elle a rejeté l’offre de Wellington en raison des craintes que les réfugiés se retrouvent en Australie parce que les Néo-Zélandais partagent des droits de résidence mutuels avec leurs voisins.

Andrews a déclaré que l’accord de jeudi ne devait pas être interprété comme un assouplissement de l’attitude de Canberra envers les personnes arrivant par bateau.

READ  Varna restera-t-elle sans deux maires régionaux ?

« L’Australie reste résolue – les arrivées maritimes illégales ne s’installeront pas ici de façon permanente. Quiconque tentera de franchir notre frontière sera renvoyé ou envoyé à Nauru », a-t-elle déclaré.

Le HCR s’est félicité de l’accord, affirmant que l’incertitude prolongée « a prélevé un lourd tribut » pour les réfugiés pris dans le système australien de traitement des demandes à l’étranger.

Elle a déclaré que 112 réfugiés restaient à Nauru et qu’environ 1 100 détenus dans les camps du Pacifique se trouvaient désormais en Australie avec des visas temporaires.

Elle a déclaré que les 450 sites fournis par la Nouvelle-Zélande ne les couvriraient pas tous.

« Cependant, nous espérons que cela conduira à une nouvelle poussée vers cet objectif afin que des réponses sympathiques et durables puissent être trouvées, y compris en Australie pour tous ceux qui ont été soumis aux politiques australiennes de traitement à l’étranger », a déclaré la HRA.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer