Economy

L’Arabie saoudite et la France lancent un partenariat dans l’économie verte

La Saudi Excellence Company (Al Tamayoz) et la société française Biotope ont lancé un partenariat pour apporter des solutions aux défis environnementaux, tels que l’augmentation des espaces verts, le développement des réserves naturelles et la fourniture de solutions aux problèmes de désertification.

Plus tôt, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a annoncé la stratégie nationale d’investissement, qui vise à porter les investissements étrangers directs nets à 103,45 milliards de dollars par an, a rapporté l’agence de presse officielle (SPA).

La nouvelle stratégie vise également à porter les investissements nationaux à 1 700 milliards de riyals par an d’ici 2030, a déclaré l’agence de presse saoudienne.

Le président de Biotope, Frédéric Melki, a déclaré que le partenariat ouvrirait la voie à la réalisation d’ambitions communes, notant qu’il conduirait à une coopération plus large et à des partenariats illimités entre Riyad et Paris pour attirer les investissements français.

Malaki a indiqué que les projets de la Middle East Green Initiative conduiront à d’énormes investissements en Arabie saoudite et au Moyen-Orient, la décrivant comme une « opportunité prometteuse ».

Il a expliqué que le Royaume, à travers l’initiative verte, unira ses efforts pour développer les énergies propres, réduire l’impact des énergies fossiles, lutter contre le changement climatique et protéger la biodiversité.

Le partenariat s’articule autour de quatre axes principaux : planter dix milliards d’arbres pour augmenter les espaces verts dans la région, développer un réseau d’aires protégées, s’adapter au changement climatique et créer une entreprise liée à la finance carbone.

Le partenariat contribuera à des projets dans le domaine des technologies propres pour éliminer plus de 130 millions de tonnes d’émissions de carbone, selon Melki.

READ  Rapport: Des milliards de dépenses perdues pour les passagers arrivant à Heathrow

Une étude de la quantité de déchets produits jusqu’en 2035 estimée à 106 millions de tonnes.

Malaki estime qu’il est nécessaire de construire 1 329 stations d’épuration, ce qui créera 77 000 emplois.

Le responsable a indiqué que le partenariat travaillera sur l’amélioration des zones protégées, le développement de projets d’écotourisme et de restauration environnementale.

Biotope investit sept pour cent de son chiffre d’affaires dans la recherche et le développement. Son département spécialisé conçoit et développe des solutions originales pour mieux connaître et protéger la nature.

Melko a expliqué que « Biotube » et d’autres sociétés françaises fourniront une expertise et une formation, et équiperont 300 000 jeunes Saoudiens d’une formation spéciale.

Pour sa part, Abdullah bin Zaid Al-Malehi, président de la Saudi Excellence Company, a annoncé que le partenariat avec Biotop vient en réponse à l’initiative saoudienne de soutenir les investissements dans le Royaume et d’explorer les opportunités pour les hommes d’affaires locaux et étrangers.

Dans une interview avec Asharq Al-Awsat, Al-Melehi s’attendait à ce que les investissements atteignent 3 milliards de dollars au cours des trois prochaines années, soulignant la détermination de son entreprise à redoubler d’efforts dans l’initiative Green Middle East.

Il a souligné que l’Arabie saoudite cherchait à planter 40 milliards d’arbres supplémentaires en partenariat avec les pays du Moyen-Orient.

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer